On a trouvé comment mieux supporter la canicule dans nos maisons (et le froid aussi ! )

  • On pourrait réduire de 3°C à 4°C les pics de température dans une pièce en intégrant ces matériaux à changement de phase directement au coeur des briques en béton ou en plâtre qui construisent nos logements.
    On pourrait réduire de 3°C à 4°C les pics de température dans une pièce en intégrant ces matériaux à changement de phase directement au coeur des briques en béton ou en plâtre qui construisent nos logements. Ivan Smuk / Shutterstock
Publié le , mis à jour

(ETX Studio) - Les matériaux à changement de phase, vous connaissez ? Si leur intitulé paraît bien compliqué, ces composés constituent pourtant une sérieuse piste pour rester au frais par temps de canicule. Car ils permettent de retarder la chaleur accumulée dans nos logements. Des chercheurs coréens viennent de trouver une solution pour rendre cette technologie encore plus efficace en injectant tout simplement... des bulles. 

Avez-vous déjà entendu parler des matériaux à changement de phase ? Cette expression très technique qui ferait fuir plus d'un élève en classe de physique-chimie pourrait pourtant bien nous aider à mieux faire face aux prochaines vagues caniculaires, ou même aux épisodes de grand froid. Une utopie ? Pas vraiment, d'autant que la solution se trouve sous nos yeux, dans la nature.

Ces nouveaux matériaux sont en effet à base d'acide gras et de dérivés issus de végétaux, mais ils peuvent prendre aussi la forme de sucre ou de cire, l'huile de paraffine étant le meilleur exemple dans le secteur de la construction. Leur avantage réside dans leur capacité à stocker la chaleur pour la restituer ensuite. Concrètement, lorsque ces matériaux passent de l'état solide à l'état liquide - bref, lorsqu'ils fondent, ils emmagasinent la chaleur excédentaire. Cela intervient lorsque la température se situe entre 19° et 27° selon les matériaux. Quand la température ambiante redescend, ces composés repassent en mode solide et font bon usage de la chaleur accumulée. 

D'après les estimations, on pourrait réduire de 3°C à 4°C les pics de température dans une pièce en intégrant ces matériaux à changement de phase directement au coeur des briques en béton ou en plâtre qui construisent nos logements. Cette nouvelle façon de concevoir les murs peut nous permettre à réduire l'utilisation de la climatisation - et la planète n'ira que mieux, et donc a fortiori le chauffage. 

Bientôt des bulles dans les murs de nos maisons ? 

Des scientifiques coréens appartenant au Korea Institute of Science and Technology ont publié récemment des recherches qui rendraient cette technologie encore plus efficace. Car les molécules des matériaux à changement de phase ne deviennent pas liquides toutes en même temps. Résultat : la chaleur dispose encore d'une porte d'accès pour pénétrer dans les maisons. Pour remédier à cette découverte, les ingénieurs coréens ont eu l'idée d'injecter de simples bulles au coeur de la brique pour que les matériaux fondent uniformément. On peut ainsi réduire encore plus efficacement le maintien au froid - ou au chaud d'un logement. 

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir