Et si la Terre n'était pas le meilleur endroit pour vivre ?

  • Et si la vie était plus belle sur une autre planète ?
    Et si la vie était plus belle sur une autre planète ? sdecoret / Shutterstock
Publié le , mis à jour

(ETX Studio) - L'herbe est-elle vraiment toujours plus verte ailleurs ? C'est ce que semblent penser de nombreux citadins en quête de verdure et d'espace depuis la fin du confinement. Mais il se pourrait qu'il faille déménager encore plus loin, à plus de 100 années-lumière, pour vivre encore mieux. C'est ce que viennent de dévoiler des chercheurs américains, qui estiment que certaines planètes seraient plus propices au développement et au maintien de la vie que la Terre.

On vous rassure, il n'est pas (encore) question de faire appel à un déménageur pour poser ses valises - et ses meubles suédois préférés, sur une autre planète. Mais la Terre, qui est a fortiori considérée comme le terrain le plus propice à l'émergence et au développement de la vie, pourrait se faire voler la vedette par d'autres planètes où il ferait également bon vivre, voire mieux vivre. Etonnant ? C'est pourtant ce que dévoile une étude conduite par Dirk Schulze-Makuch, scientifique de la Washington State University, publiée dans la revue scientifique Astrobiology.

Une meilleure vie ailleurs ? 

Il est dans un premier temps nécessaire de définir les conditions que doivent remplir les planètes pour être propices au développement de la vie. Elles doivent d'abord tourner autour d'une étoile, leur propre soleil, à une distance adéquate, ni trop proche ni trop loin, pour bénéficier d'eau à l'état liquide, mais également que cette étoile ait une durée de vie suffisamment longue pour que la vie puisse se développer. Les planètes en question ne doivent pas être trop vieilles; les chercheurs estimant que l'âge parfait se situe entre 5 et 8 milliards d'années pour une planète où il ferait bon vivre. Par ailleurs, les scientifiques indiquent que cet endroit idéal devrait être légèrement plus grand, plus chaud, et plus humide que la Terre.

En se basant sur ces critères, les chercheurs ont identifié pas moins de 24 planètes en dehors de notre système solaire où les conditions seraient plus propices à la vie que sur la Terre. Sur ces planètes qualifiées de "superhabitables", aucune ne remplit cependant l'ensemble des critères recherchés pour une vie meilleure. L'une d'entre elles se détache toutefois en cochant quatre caractéristiques indispensables, la rendant plus propice à la vie que notre belle planète.

"Il est parfois difficile d'évoquer ce principe de planètes superhabitables car nous pensons avoir la meilleure planète. Nous avons un grand nombre de formes de vie complexes et diverses, et beaucoup peuvent survivre dans des environnements extrêmes. Il est bon d'avoir une vie adaptable, mais cela ne signifie pas que nous avons le meilleur possible", explique Dirk Schulze-Makuch.

A des milliards de kilomètres

Située à plus de 100 années-lumière d'ici, la planète ne sera pas votre nouveau refuge dans les prochaines années, ni les prochaines décennies. Il faudrait de toute façon plusieurs centaines de milliers d'années pour pouvoir ne serait-ce que l'approcher… Autant dire qu'il faudra se contenter de notre planète bleue encore quelque temps. Cette découverte pourrait toutefois permettre dans un futur plus proche d'observer ce qu'il se passe sur ces planètes superhabitables pour - pourquoi pas - s'en inspirer ou tout du moins y découvrir des choses encore inexplorées.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?