Un film pour retracer l’histoire hors du commun de Jeanne Munguia Agar

Abonnés
  • Un film pour retracer l’histoire hors du commun de Jeanne Munguia Agar
    Un film pour retracer l’histoire hors du commun de Jeanne Munguia Agar
Publié le

Jeanne Munguia Agar, 93 ans, boit du maté argentin à Rodez, dans sa maison à la façade blanche baptisée "Villa Pigüé". Née en 1927 à Pigüé en Argentine, une ville fondée en 1884 par des colons aveyronnais, elle grandit dans l’épicerie-café de son père. À 12 ans, au terme d’un voyage de quatre semaines en bateau à travers l’Atlantique, elle suit sa mère sur ses terres d’origine à Rodez, où vivent ses grands-parents. À la fin de la guerre, elle rencontre son futur mari, Adrien Agar, et laisse repartir sa mère en Argentine pour s’installer définitivement à Rodez. Elle devient ici la première femme photographe professionnelle de la commune et forme rapidement son mari. Nous sommes en 1949, elle n’a que 22 ans. Jeanne et Adrien Agar vont œuvrer au rapprochement entre Rodez et Pigüe.

Un film réalisé par le service du patrimoine de Rodez et Fiasco Productions retrace cette histoire hors du commun. Il sera projeté ce jeudi 8 octobre, à 20 h 30, au cinéma Rex.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?