Manhac : devant les juges pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger

  • Les prévenus ont été relaxés.
    Les prévenus ont été relaxés. Repro cpa
Publié le

Les faits se sont déroulés à Manhac, dans la nuit du 3 au 4 octobre 2015.

Comment une simple sortie de route a pu se transformer en homicide involontaire ? Dans la nuit du 3 au 4 octobre 2015, à Manhac, trois hommes, particulièrement éméchés, vont se retrouver impliquer dans un accident de la route en apparence sans gravité. 

Seulement, alors que le conducteur et le passager parviennent à s'extirper du véhicule, le troisième reste allongé sur la banquette arrière. 

" Nous avons bien tenté de le faire sortir, mais il nous a insultés et a dit qu'il voulait rester dormir. Alors nous l'avons laissé ", explique l'un des prévenus, âgé d'une cinquantaine d'années, accusé de non-assistance à personne en danger et d'homicide involontaire. 

" À aucun moment il n'a perdu connaissance, il n'y avait pas de traces de blessures ", croit se souvenir le deuxième prévenu, a qui l'on reproche uniquement la non-assistance à personne en danger. 

Les secours n'arriveront sur place que bien plus tard, lorsque des automobilistes, passant non loin de l'accident, ont appelé les secours. Les pompiers prendront en charge la victime, restée à l'arrière du véhicule.

Celle-ci décédera quelques jours plus tard au CHU de Toulouse, après de nombreuses opérations chirurgicales.

Pour les avocates des prévenus, il était impossible de déterminer la gravité des blessures de leur ami et donc de juger de son état.

Après avoir délibéré, le tribunal a prononcé la relaxe.

 

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Manhac

335000 €

Proche de l'échangeur des molinières , commune de Manhac, c'est une ancienn[...]

Toutes les annonces immobilières de Manhac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?