Rodez : le Claj cherche à diversifier ses missions

Abonnés
  • L’équipe du Claj lors de l’assemblée générale.
    L’équipe du Claj lors de l’assemblée générale. Reproduction Centre Presse - Reproduction Centre Presse
Publié le

Le Comité pour le logement autonome des jeunes du Grand Rodez entend développer, notamment, le concept de la chambre chez l’habitant.

Prévue initialement fin juin, l’assemblée générale du Claj (Comité pour le logement autonome des jeunes) du Grand Rodez s’est tenue récemment, pour cause de restriction sanitaire. Cela n’a pas empêché, les responsables de la structure étaient sur le pont pour aider les étudiants en quête d’un logement avant la rentrée. Ainsi, Véronique Chirac, responsable du Claj du Grand Rodez, explique : "Il n’y a pas eu de changement par rapport aux autres années. Les étudiants ont été aussi nombreux à venir nous voir que lors de la rentrée précédente."

Mais, et de plus en plus, les missions s’élargissent et concernent désormais l’accompagnement des mineurs non accompagnés étrangers ou encore des demandeurs d’emploi, contraints à trouver un logement ou un hébergement pour suivre leur formation.

Le président Guy Drillin, qui a cédé sa place à Élisabeth Romiguières à l’issue de cette assemblée générale, a rappelé le " travail important réalisé par le Claj ". "Seulement, rajoute-t-il, les moyens sont insuffisants. Entre les visites, en moyenne quinze par jours de façon irrégulière, et les accompagnements, les états des lieux, les formations, c’est beaucoup trop pour une seule personne."

"Manques de solutions"

Et le président du Claj du Grand Rodez de plaider pour l’embauche d’un salarié. D’autant que les projets sont nombreux et en particulier celui de la chambre chez l’habitant. "Depuis plusieurs années, nous avions constaté un manque de solutions pour les courts séjours", précise Véronique Chirac.

Ainsi, cinq solutions chez l’habitant ont pu être proposées cette année, avec trois bailleurs différents et sept jeunes ont pu en bénéficier. Ce projet des chambres chez l’habitant doit encore se développer et se décliner en : "Logement temporaire pour des stagiaires et/ou des intérimaires ayant peu de ressources, une sorte de Airbnb social et solidaire, répondre à des demandes des travailleurs sociaux, etc.", complète Guy Drillin.

En chiffres

3 500 contacts (téléphoniques, physiques ou par mails).

195 jeunes reçus en entretien individuel (orientation pour 30 % de travailleurs sociaux, 28 % d’organismes liés à l’emploi et la formation). La majorité a entre 18 et 21 ans.

67 personnes qui ont pu trouver une solution logement.

  • 90 appuis techniques (aide à la mobilisation des dispositifs, suivi).
  • 13 jeunes ont bénéficié d’un accompagnement social plus soutenu pour permettre un accès ou un maintien dans le logement.
  • 5 732 visites ont été enregistrées sur le site internet du Claj.
  • 35 bailleurs adhérents, ce qui représente un potentiel de 165 logements, avec plus de la moitié de logements meublés.

 

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

54.5 €

Box de garage fermé et sécurisé situé à deux pas du Centre ville et du Jard[...]

407 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Appartement rénové et enso[...]

350 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Une entrée, un WC, une cuis[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir