La photothèque rouergate cherche un site

  • Une équipe étoffée qui cherche également à s’agrandir.
    Une équipe étoffée qui cherche également à s’agrandir. Repro cpa
Publié le

L’association qui vise notamment à conserver des photos et des films a besoin de trouver un lieu. A Rodez de préférence, ou n’importe où en Aveyron. 

C’est dans un des bureaux des Archives départementales de l’Aveyron que l’association « La photothèque rouergate » a tenu son assemblée générale, dernièrement. Avec au menu, un dossier majeur : trouver un lieu de stockage et de conservation de photos et de films. « Tout cela appartient au patrimoine de notre département. Alors plutôt que de voir ces documents finir à la poubelle comme cela peut arriver, nous nous organisons pour les récupérer » explique Jean-Pierre Azema, le président de l’association.
« En attendant, c’est chez nous que l’on conserve tous ces documents. Et non seulement cela prend de la place, mais ils peuvent également s’abîmer », reprend Gilbert Regourd, qui siège au sein de l’association.
Une association qui, pour mémoire, émane du Carto-Club Aveyronnais, et fut également fondée avec Maisons paysannes de France, le Cercle généalogique de l’Aveyron, le Cercle généalogique de l’Aveyron et la Société d’études millavoises. Depuis sa création, l’association ne cesse de collecter des documents.

 « Besoin de monde »

« Dont le but est de les valoriser et de les partager avec le plus grand nombre » relate Jean-Pierre Azéma. C’est ainsi d’ailleurs qu’avait été organisée, en 2019, la première fête de la photo ancienne, à la salle des fêtes de Rodez. Mais cette année, Covid oblige, la deuxième édition n’a pas eu lieu. Pour autant, le travail au sein de l’association ne connaît pas franchement la crise.
« Nous avons d’ailleurs besoin de monde, pour récupérer, classer », souffle-t-on au sein de l’association. Et stocker aussi ! D’autant que l’association ne s’en tient pas uniquement aux films ou tirages photos, mais également le matériel photo.
« Il s’agit tout simplement de la sauvegarde d’un patrimoine essentiel pour notre département », conclut Jean-Pierre Azéma, qui rappelle la nécessité d’un lieu de stockage. « Du côté de Rodez de préférence… ».
L’appel est lancé.
 

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

308.07 €

Superbe studio meublé à proximité de l'IUT, du Lycée Monteil, des commerces[...]

252 €

Coquet studio mansardé avec poutres apparentes, refait à neuf avec kitchene[...]

753 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Hall d'entrée avec placard, [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir