Romain Colucci et les "Restos", invités des Rencontres de la dynamique économique

  • Les représentants des Restos, accompagnés de Romain Colucci (à droite) ont reçu un chèque de 2000 euros.
    Les représentants des Restos, accompagnés de Romain Colucci (à droite) ont reçu un chèque de 2000 euros. Centre Presse - Xavier Buisson
Publié le

Le "rendez-vous annuel des dirigeants aveyronnais", selon l'organisateur Pac communication, a tenu sa 20e édition ce jeudi soir dans la salle l'Athyrium à Onet-le-Château en présence de 200 entrepreneurs et élus mais aussi de Romain Colucci, fils du fondateur des Restos du cœur.

Autour de la thématique des enjeux de la formation, la 20e édition de la soirée des Rencontres de la dynamique économique s'est déroulée jeudi soir dans la nouvelle salle l'Athyrium d'Onet-le-Château sous l'égide de Pac communication. "En octobre dernier, j'avais promis que nous ferions quelque chose de remarquable pour la 20e édition... mais je n'aurais jamais imaginé que l'on ferait une soirée masquée", s'amuse Pierre Censi.

Au rang des invités, près de 200 entrepreneurs et élus du département, venus comme chaque année échanger et célébrer le dynamisme local, mais aussi un hôte de marque en la personne de Romain Colucci, fils de Coluche et administrateur national des Restos du cœur. Un soutien de poids pour soutenir l'association dans ses démarches en direction du monde économique auquel les Restos ont "tendu la main" selon Claude Jouve responsable du mécénat.

"Tous ceux qui pensent que le droit à un repas est le premier des droits sont des héritiers de Coluche. Je ne suis que l'un d'entre eux", soulignera Romain Colucci. Dans son allocution, Claude Jouve a exposé les besoins actuels des Restos, tournant notamment autour des locaux actuels ("soit en vente, soit à la limite des normes"). L'association cherche par ailleurs un nouveau local pour les approvisionnements (idéalement 800m2) et travaille à la mise en place d'un "centre itinérant" sous la forme d'un camion. 

Le coût que représentent les loyers des 10 centre aveyronnais des Restos, près de 30000 euros, tracasse aussi beaucoup l'association. Romain Colucci soulignera le fait que, face aux 30000 euros déboursés chaque année pour 10 centre dans l'Aveyron, la trentaine de centres de Haute-Garonne "ne coûte rien à l'association"

Les Restos aveyronnais ont reçu, dans le cadre de cette soirée, un chèque de 2000 euros à l'issue d'une table ronde sur la thématique de la formation.

X.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

235 €

Situé à proximité des commodités, studio semi-meublé composé d'une pièce pr[...]

105000 €

IDEAL INVESTISSEUR : Dans résidence sécurisée appartement de type 3 en rez-[...]

490 €

A louer à Onet Le Château, un T2 de 43.07 m2, situé dans une résidence sécu[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir