Les bons réflexes pour préserver son capital auditif

  •  Dossier Séniors Montpellier
    Dossier Séniors Montpellier -

Préserver son capital auditif. Exposées au vrombissement des moteurs, à la musique des baladeurs et au brouhaha des lieux publics, nos oreilles finissent par s'user et vieillir prématurément. Toutefois, pas de panique : il vous suffit d'adopter quelques bonnes habitudes pour les protéger.

Que ce soit pour conserver une vie sociale épanouissante, pour des questions de sécurité ou pour ses loisirs, bien entendre est un atout santé gage de confort au quotidien. Pourtant, l'audition des Français s'est dégradée au cours des dernières décennies et plus d'un individu sur deux souffre de gênes, de bourdonnements ou d'acouphènes. Ces symptômes ne sont cependant pas une fatalité. Découvrez nos conseils afin d'éviter la surdité précoce et de préserver votre capital auditif.

Baisser le volume
L'immense majorité des problèmes auditifs résultent d'une écoute prolongée à un volume trop élevé, qui engendre du stress acoustique et endommage les cellules sensorielles. Même lorsque notre morceau préféré est diffusé, on limite donc la puissance de sortie du son à 60 % du volume maximum de l'appareil et on fait des pauses d'une dizaine de minutes toutes les 45 minutes, en ne dépassant pas les trois heures d'écoute quotidiennes. De préférence, on opte également pour des casques externes plutôt que pour des écouteurs.

Se protéger au quotidien
D'autres activités particulièrement bruyantes peuvent représenter un risque pour notre audition. Parmi ces nuisances sonores, on compte bien sûr celles liées à l'exercice d'une profession – ouvrier du bâtiment, par exemple – mais aussi de nombreux loisirs : sports automobiles, chasse, discothèques, bricolage, voyages en avion et parfois même certaines tâches ménagères. Dès 60 décibels, le volume engendre gêne et fatigue auditive. Pire, à partir de 80 décibels il devient toxique pour l'oreille et peut être source de problèmes. Afin de prendre soin de votre système auditif, le port de protections telles que les boules Quies ou les casques réducteurs de bruit peut être nécessaire. Si vous avez du mal à évaluer le niveau sonore du lieu dans lequel vous vous trouvez, des applications gratuites pour smartphone vous permettent de le mesurer facilement.

un repos salvateur
Vous avez assisté à un concert ou avez dîné dans un restaurant très fréquenté ? Le lendemain, accordez une pause bien méritée à vosNoreilles malmenées par tout ce bruit. Afin de diminuer la pression acoustique causée par une exposition sonore trop forte, prévoyez un temps de récupération d'une durée égale. En pratique, il vous suffit de profiter d'un moment de détente dans un endroit calme et silencieux

une Bonne hygiène auriculaire
Si nettoyer ses oreilles est important, il ne faut pas pécher par excès de zèle. Le cérumen joue en effet un rôle protecteur en empêchant poussières et bactéries de pénétrer dans le conduit auditif. Pour éviter la formation de bouchons qui peuvent nuire à l'audition, on limite autant que possible l'usage des cotonstiges et on mise plutôt sur les sprays auriculaires qui facilitent l'écoulement naturel.

effectuer un Bilan
Avec l'âge, l'acuité auditive diminue progressivement : c'est ce qu'on appelle la presbyacousie. À partir de 60 ans, mais aussi à la suite d'un traumatisme sonore susceptible d'avoir endommagé l'ouïe, on n'hésite donc pas à faire contrôler son audition par un ORL. En cas de surdité débutante révélée par un audiogramme, celui-ci pourra prescrire l'usage d'un appareil. Comme pour les lunettes avec la vue, il est important de le porter régulièrement afin d'éviter toute dégradation ultérieure.

le saviez-vous ? l'eau est un fléau pour nos oreilles
Si les bains de mer et la natation sont bons pour notre moral et notre forme physique, nos oreilles en revanche les apprécient assez peu ! L'eau salée ou chlorée peut provoquer des infections, notamment chez les sujets sensibles, les jeunes enfants et les nourrissons pour lesquels les otites à répétition sont potentiellement responsables d'une perte irrémédiable de l'audition. Après chaque baignade, veillez donc à vous sécher soigneusement le pavillon des oreilles et portez des bouchons étanches spécifiques qui vous aideront à vous prémunir de la pression de l'eau.

LAUREN RICARD