Bessière, Auzuech et De Guizard mis en avant

  • L’espace Bessière a bien changé ces dernières années.
    L’espace Bessière a bien changé ces dernières années.
Publié le

Plusieurs noms connus d’Espalionnais désignent des lieux du quartier de la Barrière.

Originaire d’Estaing, Alexandre Bessière, après être monté à Paris est revenu au pays en 1930, à Espalion, où il a acheté la maison Lassalle. Sa générosité s’est exercée dans le domaine social, où avec son épouse, il a aidé de nombreuses familles, mais aussi à l’hôpital, lors de la création de la soupe populaire après la guerre, chez les sœurs garde-malades, dans la réalisation du centre de Saint-Mayme pour les handicapés, dont la maison d’accueil de Saint-Côme-d’Olt est une continuité.

La halte-garderie Les Loustics a vu le jour, avenue d’Estaing, dans une maison qu’il a donnée au bureau d’aide sociale, sous le mandat de Maurice Cayron. Il est décédé en 1978, à l’âge de 92 ans, mais son action a marqué les esprits. En reconnaissance, la municipalité a donné son nom à l’espace qui abrite un grand parking et la maison de santé.

Tout près, la rue du Chanoine- Auzuech conduit au collège-lycée Immaculée Conception. L’abbé Auzuech, nommé directeur du collège en 1886, dans l’ancien couvent des Ursulines devenu établissement scolaire 80 ans auparavant, trouve un établissement vétuste et mal entretenu.

Il parvient à persuader M. Pons, maire, et Mgr Bourret, évêque de Rodez, de la nécessité de construire un nouveau bâtiment ailleurs. Le chantier débute à l’emplacement actuel de Saint Hilarian, rue Camille-Violand. Mais le directeur préfère un terrain exposé plein sud, au-dessus de la route de Saint-Côme-d’Olt et il convainc également les autorités d’y bâtir son "séminaire". Le chantier durera dix ans, pendant lesquels, aidé de son économe, le chanoine surveille les travaux. Les élèves entreront dans les nouveaux locaux le 1er janvier 1895.

Centre-ville

Pour revenir au centre-ville, on remonte par le boulevard De-Guizard.

Louis de Blanc De Guizard, préfet de l’Aveyron, du 12 août 1830 au 25 mai 1834, puis du 10 août 1939 à début 1948, a fait beaucoup pour la cité. Tout d’abord, la restauration de l’église de Perse, endommagée en 1828 par un incendie. Puis, la construction du Pont neuf qui draine actuellement toute la circulation et constitue un axe routier vital pour la ville et le Nord-Aveyron. L’adjudication du pont a eu lieu le 31 octobre 1840, la pose de la première pierre, six mois plus tard, et la mise en service en 1846.

Le boulevard qui part du pont vers Laguiole et Saint-Côme-d’Olt porte désormais son nom.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

280 €

Agréable studio rénové, situé en centre ville, place du marché, très lumine[...]

30300 €

Terrain à bâtir à ESPALION de 1585m2 avec réseaux à proximité, eau et élect[...]

260 €

A Louer joli studio meublé en plein centre-ville d'Espalion Ce studio de 25[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir