Football : la candidature de l’opposition à la présidence du District rejetée

  • La liste portée par Pierre Bourdet.
    La liste portée par Pierre Bourdet. repro cpa
Publié le

La liste dirigée par le président du Druelle FC, Pierre Bourdet, n’a pas été validée par la commission de surveillance des opérations électorales.

La campagne pour les élections du District de football, prévues le 6 novembre, a connu un nouvel épisode. En effet la liste d’opposition de Pierre Bourdet a été rejetée. "C’est officieux, mais notre liste n’a pas été validée par la commission. La cause étant que notre représentant des arbitres, Didier Campredon, n’a pas pu produire un justificatif disant qu’il était un arbitre honoraire", a indiqué le candidat.

Et ce qui agace encore plus le Druellois, c’est que ce même Didier Campredon a été élu en 2016 au comité directeur du District, où il siège encore aujourd’hui. "Comme on sait qu’il avait été élu quatre ans plus tôt et qu’il est membre du comité directeur, on ne s’est pas posé de questions sur son cas, ajoute-t-il. C’est surprenant de savoir qu’en 2016, il n’y a pas eu de soucis, alors que là, on nous empêche de proposer un débat démocratique."

« On va faire les recours nécessaires »

Ce qui a changé entre 2016 et 2020, d’après l’actuel président du District, Arnaud Delpal, c’est la manière dont les listes ont été construites. "Je n’ai pas choisi Didier Campredon en 2016. La tête de liste devait demander à l’Unaf (Union nationale des arbitres de football, NDLR) qui souhaite venir au comité directeur. Pour cela, il fallait être un arbitre en activité, un membre de l’Unaf ou un arbitre honoraire. C’est l’Unaf qui nous a donné le membre", appuie l’actuel président du Distrcit.

Pierre Bourdet et son équipe n’en resteront pas là. Ils ont engagé un avocat parisien pour que "le match puisse se dérouler sur le terrain. On va faire les recours nécessaires. On va commencer par déposer un dépôt de conciliation au Comité national olympique et sportif français dès que l’on aura reçu l’officialisation de la part de la commission de surveillance des opérations électorales. Si cela ne suffit pas, on se réserve tous les droits. Et pourquoi pas faire annuler le vote de 2016, même si je ne veux pas en arriver là. On est frustré car on a une belle équipe et beaucoup de clubs nous soutiennent. Je veux juste que le débat démocratique soit ouvert et que l’on fasse le match sur le terrain".

Au vu du recours déposé, le prochain président du District de l’Aveyon n’est pas encore connu…

La commission n'a pas voulu réagir

Joint par nos soins, Alain Savoureux, président de la commission de surveillance des opérations électorales du District, qui a invalidé la candidature de la liste Pierre Bourdet, n’a pas souhaité commenter la situation. "Une lettre recommandée a été envoyée. J’attends que les deux listes aient l’information officielle avant de communiquer", a-t-il dit.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir