Conférence : "L’enfance dite irrégulière" présentée par Éliane Catusse

  • La conférencière Éliane Catusse. La conférencière Éliane Catusse.
    La conférencière Éliane Catusse.
Publié le

Le 13 octobre, à La Fabrique du Rougier, Éliane Catusse, ancienne directrice régionale de la protection judiciaire de la jeunesse, responsable pédagogique du diplôme universitaire Adolescents difficiles, à l’Université Paul-Sabatier de Toulouse, auteure de nombreux articles et publications, a présenté à ses invités une conférence intitulée Des bagnes d’enfants aux foyers d’action éducative, une approche de l’enfance dite irrégulière".

Elle a pris appui sur la vie de Jean Genet qui a connu toutes les situations réservées aux enfants en difficulté d’insertion et de vie, abandons d’enfants, placements en famille d’accueil, institutions d’accueil, hospices généraux, prisons pour enfants, colonies agricoles, bagnes d’enfants. Jean Genet expliquera : "J’ai décidé d’être ce que le crime a fait de moi".

La projection de photos a permis de voir des situations écrites dans l’histoire d’enfants abandonnés ou supprimés : Saturne dévorant ses enfants, excepté le dernier né, caché par sa femme et qui sera Jupiter-Zeus, Moïse sauvé du Nil par la fille du Pharaon, Romus et Romulus nourris par une louve (nom donné aux prostituées).

Pourtant, tout au long de l’histoire, sera maintenu le souci de la survie des enfants abandonnés. Saint Vincent de Paul, Sœur Marie Euphrasie Pelletier, fondatrice des Bons Pasteurs ont eu un rôle particulièrement important.

Éliane a présenté quelques bagnes d’enfants, en Aveyron, Combelles et Pezet, Aniane dans l’Hérault, Belle Île en Mer où éclata une révolte, reprise par Prévert dans l’un de ses poèmes La chasse à l’enfant et par la presse, ce qui a permis de faire progressivement évoluer ces établissements indignes. Ces bagnes recevant des enfants, suite à des vols de nourriture ou de jouets, qui restaient enfermés jusqu’à leurs 21 ans, âge de la majorité alors.

C’est à partir de 1945, grâce à une ordonnance promulguée avant même que le territoire soit totalement libéré de l’occupant, que l’éducation prend le pas sur la répression.

Une riche conférence qui a permis la découverte de situations tombées dans l’oubli et portée, par une intervenante qui a séduit par ses informations très documentées.

Cette conférence sera présentée à L’Université du Temps Libre dès que les conditions sanitaires le permettront.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Villecomtal

49000 €

BAISSE DE PRIX Secteur Vallon: Maison de village de type 4 d'environ 90[...]

242000 €

Trés belle propriété située à 35 min de Rodez et 25 minutes de Bozouls envi[...]

320 €

Villecomtal centre, appartement T2 meublé de 25m² situé au RDC d'un petit c[...]

Toutes les annonces immobilières de Villecomtal
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?