Rodez : l'Atelier des métaux se forge une renommée d’acier

  • L’équipe de Frédéric Laurens devant ses créations.
    L’équipe de Frédéric Laurens devant ses créations. repro cpa
Publié le

Frédéric Laurens a créé l’Atelier des métaux, il y a 16 ans en solo. Désormais il dirige une équipe de six salariés, spécialisée dans les créations en métal, dans le domaine de l’aménagement des espaces domestiques et professionnels.

Durant le confinement beaucoup de personnes ont redécouvert leur intérieur et leur jardin, une aubaine pour Frédéric Laurens.

Ce chef d’entreprise a créé l’Atelier des métaux, il y a 16 ans. Parti en solo, il dirige aujourd’hui une petite équipe de six salariés, qui fait des créations en métal, dans le domaine de l’aménagement des espaces domestiques et professionnels… Frédéric Laurens, lui n’a pas attendu cet épisode de crise sanitaire pour penser les espaces. Il en a fait un métier. Cette passion du métal lui vient de l’enfance.

Après une formation en pétrochimie à Lyon, et une carrière dans la chaudronnerie industrielle, il se lance dans la création de son entreprise en 2004.

Aujourd’hui, l’Atelier des métaux rayonne de ses fabrications originales, sur la zone de Bel Air. En effet, de nombreuses entreprises ruthénoises (dont une majorité de restaurants) font appel à Frédéric Laurens. Le savoir-faire de l’Atelier des métaux est reconnu, dans plusieurs domaines. Qu’il s’agisse de l’aménagement des intérieurs ou extérieurs, chez les particuliers comme chez les professionnels, l’entreprise ruthénoise propose des solutions sur mesure.

Des créations qui s’exportent

Les créations originales concernent des pergolas, des escaliers, des gardes corps, les présentoirs dans les enseignes, les séparations d’espaces….Rien n’échappe à l’Atelier des métaux. L’entreprise a déjà travaillé pour des architectes de renommée comme le cabinet Wilmotte (mise en place de présentoir pour Causse gantier, place Vendôme à Paris), l’université de Jussieux, Isabel Marant (pour ses boutiques à Los Angeles).

"Nous avons un bureau d’études pour proposer aux professionnels comme aux particuliers des projets finis et en 3D. Ce sont souvent des architectes qui font appel à nous", explique Frédéric Laurens.

L’entrepreneur travaille également sur le concept de matériaux durables et du local. Une démarche et un cahier de charges strict qui lui ont valu le label "Fabriqué en Aveyron". "Nous importons le métal de la France. Le bois est usiné à Marcillac", indique l’entrepreneur. L’utilisation des produits de qualité pour son mobilier durable lui a inspiré une ligne qu’il a intitulée "Oanna". Le terme signifie "famille" en polynésien et donc la convivialité. L’objet phare de la collection est un barbecue en acier corten, comme celui couvrant le musée Soulages. "Il est fait de sorte que les convives puissent circuler autour et assister à la préparation des grillades", souligne Frédéric Laurens, qui privilégie l’aspect pratique de ses créations.

L’objet, véritable star estivale, a séduit aussi les professionnels de la restauration. "Grâce à son allumage rapide qui ne nécessite qu’une dizaine de minutes, les restaurateurs le trouvent pratique pour organiser l’envoi des assiettes en nombre et en même temps, juste après la commande de la viande", détaille l’entrepreneur ruthénois.

Dans la même ligne, l’Atelier des métaux a imaginé un brasero qui se transforme en position grille ou table basse, à l’envi. Le brasero peut servir pour les mi-saisons. "C’est une belle façon de profiter de son extérieur ou sa véranda voire des soirées fraîches en été", confie le concepteur.

Les objets sont en vente sur le site : atelier-metaux.com

Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

580000 €

Exclusivité: Immeuble avec habitation et revenus locatifs : un magasin ave[...]

205 €

CHAMBRE SITUE A 5 MINUTES DE LA CATHEDRALE MEUBLE AVEC COIN CUISINE ET DOUC[...]

455 €

LOCATION MAISON RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Au rez-de-chaussée, une pièce pri[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Les commentaires (1)
A Bonessian Il y a 1 mois Le 22/10/2020 à 23:39

Joli publi reportage, j'attends toujours le devis suite à notre entretien de septembre 2017... :( Aux dernières nouvelles le patron devait nous rappeler. Si un chantier est pas intéressant faut le dire et pas laisser les gens attendre pour rien.