Rugby : Decazeville « manque de maturité »

  • Anthony Julian, l’entraîneur de Decazeville, regrette que ses joueurs n’aient pas mieux maîtrisé la fin du match à Sainte-Foy-la-Grande, dimanche, eux qui ont laissé échapper la victoire dans les dernières minutes.
    Anthony Julian, l’entraîneur de Decazeville, regrette que ses joueurs n’aient pas mieux maîtrisé la fin du match à Sainte-Foy-la-Grande, dimanche, eux qui ont laissé échapper la victoire dans les dernières minutes. repro cpa
Publié le , mis à jour

Anthony Julian, l’entraîneur de Decazeville, regrette que ses joueurs n’aient pas mieux maîtrisé la fin du match à Sainte-Foy-la-Grande, dimanche, eux qui ont laissé échapper la victoire dans les dernières minutes (37-36).

Tirer des enseignements d’une défaite, c’est parfois plus constructif que de tout gagner et se voir plus beau que ce que l’on est vraiment. En s’inclinant en Gironde dans les arrêts de jeu, dimanche, le Sporting club decazevillois et son duo d’entraîneurs, Tim Bowker et Anthony Julian, ont l’intention de se servir de ce revers pour faire grandir un groupe qui visiblement en a encore besoin.

Il n’y a qu’à s’appuyer sur les faits de matches pour le comprendre. Alors que la rencontre touchait à sa fin et que les Aveyronnais menaient de quatre points (36-32), un drop était tenté, « au lieu de garder le ballon sous pression et d’attendre le moment opportun », regrette Anthony Julian. Après ce drop manqué, la relance de Sainte-Foy-la-Grande se concluait sur une pénalité, puis un essai, précipitant la défaite du Sporting d’un point !

De quoi faire pester Anthony Julian contre ses joueurs : « On manque réellement de maturité, mais seulement sur ces cinq dernières minutes. Quand tu domines comme on a dominé, voir le travail conclut par une défaite in extremis, vraiment… »

Le technicien compte toutefois tirer du positif de cette mésaventure. « Cette défaite va nous servir, j’en suis sûr. Car avant de déjouer comme cela, je ne peux vraiment rien reprocher aux joueurs qui ont mis l’engagement qu’on attendait, face à une formation vraiment à notre portée, positive-t-il. Je suis également satisfait des joueurs que l’on a fait rentrer dans le groupe, ils ont fait le travail et c’est intéressant pour la suite de la saison. Maintenant, j’espère pour Anthony Bondurri (expulsé) qu’il ne prendra qu’un match. »

Alors qu’ils ont eu quatre absents à déplorer pour le déplacement en Gironde, les coaches decazevillois espèrent récupérer dans la semaine Grégory Fabro et Bastien Pons, pour la prochaine échéance, qui verra la réception de Saint-Simon à Camille-Guibert, ce dimanche à 15 heures.

Reste maintenant à digérer cet échec et se remettre en selle. La saison est encore longue et pour cinq minutes de trop, elle ne s’achève sûrement pas à Sainte-Foy-la-Grande.

Philippe Cauffet
Voir les commentaires
Réagir