Millau : Burger King veut conserver l’emplacement prévu

Abonnés
  • L’enseigne veut conserver l’emplacement prévu, au rond-point de Bellugues.
    L’enseigne veut conserver l’emplacement prévu, au rond-point de Bellugues. repro cpa
Publié le

L’enseigne compte bien profiter du flux de passage à l’entrée de la ville, au rond-point de Bellugues.

L’enseigne de restauration rapide n’a pas encore posé sa première pierre à Millau. Pour cause, plusieurs recours gracieux sont en cours, notamment de la part du voisinage.

L’emplacement, validé par l’ancienne municipalité, dérange. Notamment la maire, Emmanuelle Gazel, qui avait exprimé son souhait dans nos colonnes, le 6 octobre dernier, exprimé son souhait de relocaliser la construction du restaurant, sur des friches.

La zone du Crès avait notamment été évoquée. Une éventualité déclinée par les porteurs du projet. "On cherche des lieux visibles où il y a du passage", avoue une source proche du dossier. Exit aussi le centre-ville dont les nuisances olfactives pourraient être plus importantes qu’en périphérie. "Dans une ville comme Millau, ce n’est pas intéressant si on n’a pas de drive, on enlève presque 40 % du chiffre d’affaires", justifie cette même personne.

Et le Crès alors ? "Déjà, tous les bâtiments ne sont pas adaptés à la mise en place d’un drive, ce n’est pas si simple. Puis on se coupe d’une partie du flux que l’on toucherait avec l’implantation dans le carrefour de Bellugues."

Alors, les travaux ont été retardés par les recours gracieux, déposés par le voisinage. "C’est sûr que ça ne fait jamais plaisir de voir s’installer des gros commerces à côté. Ce n’est pas le premier fast-food qui pose des problèmes." Aujourd’hui, il n’est plus possible pour les opposants au projet, de déposer des recours gracieux. En revanche, ils peuvent déposer des recours contentieux. "Sans cela, les travaux auraient pu commencer. On s’attendait à quelques difficultés en venant à Millau."

Le choix du lieu s’est effectué par rapport au Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi). "Il a été instruit avec sérieux puisqu’il a été retoqué une première fois par le Département, il était trop proche du rond-point. Ils ne vont pas s’amuser à faire des choses dans l’illégalité." Le projet prévoit l’installation d’une structure de 430 m² "pas un monstre", explique-t-on du côté du fast-food. Concernant les nuisances, l’enseigne promet de donner tous les éléments pour les justifier. "Nous sommes prêts à en parler plus avec tous ceux qui se posent des questions sur sa bonne intégration dans le tissu local." Tout en assurant que "de nombreux Millavois expriment leur satisfaction que Burger King puisse s’installer à Millau, et souhaitent que leur voix, pour aller dans le restaurant de leur choix, soit entendue".

Pas certain que cette dernière phrase fasse le bonheur des membres des membres de l’association de défense de Bellugues, dont Doq Vernel est la présidente. Cette dernière, confirme "qu’une action juridique est entamée contre le permis de construire. " La première pierre n’est pas posée.

Économie et convivialité

Burger King se défend, face aux "anti" qui ne veulent pas de l’enseigne dans la cité du gant. Plutôt discrète jusqu’alors, elle met en avant la création de postes. "Localement, un restaurant c’est de l’emploi direct, avec 60 emplois en CDI en moyenne, et de l’emploi indirect". Sans préciser le nombre d’emplois créés à Millau. Burger King met aussi en avant la "convivialité" du lieu : "C’est aussi un lieu de vie, animé 7 J/7, le soir, convivial et accessible au plus grand nombre." Pas sûr que ce dernier soit le plus apprécié de la part des riverains, qui tiennent à la tranquillité du quartier.

 

Maxime Cohen
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

500 €

N789 - Appartement F2 bis entièrement rénové en centre ville comprenant un [...]

690 €

RESIDENCE avec ascenseur, appartement MEUBLE type 2 - RÉSIDENCE avec chauff[...]

375 €

Appartement T2 - N452 - Appartement T2 en centre ville comprenant un séjour[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir