Solidarité : des projets plein la tête pour Cœur de Soignant 12

  • En plus des distributions gourmandes, Sylvie Vezyet Christine Corail mettenten place de nouvelles actions comme une collecte de jouets.
    En plus des distributions gourmandes, Sylvie Vezyet Christine Corail mettenten place de nouvelles actions comme une collecte de jouets. repro cpa
Publié le

Lancée en mars pour répondre aux besoins des personnels de santé aveyronnais en pleine crise du Covid-19, l’association Cœur de Soignant 12 continue son action. Avec le regain de l’épidémie à la rentrée, Christine Corail, Sylvie Vezy et Camille Vezy ont repris les collectes et les distributions solidaires, en commençant notamment par l’Ehpad de Sévérac-d’Aveyron.

Voir plus loin

Riche de ses 3 800 membres, le groupe, qui a débuté sur Facebook, a pu réaliser de nombreux projets, tels que la confection de 1 200 surblouses au printemps, qui ont été distribuées dans tout le département. Bien que l’association soit née dans l’urgence et dans un contexte difficile, elle a donné un élan et des idées à ses trois fondatrices.

En septembre, elles ont lancé une récolte de jeux, de jouets et de vêtements pour répondre aux besoins des structures médicales qui accueillent des enfants et leurs parents. "Afin de rendre les espaces de rencontres plus chaleureux", souligne Christine Corail. Les lieux de dépôt de dons seront annoncés sur la page Facebook Association Cœur de Soignant 12.

Au cœur de créations

Grâce au large réseau qui s’est tissé depuis la création du groupe, l’association veut élargir son champ d’action. Avec les couturières qui se sont occupé de la confection des surblouses, Cœur de Soignant envisage de créer des "sensitive bags", rassemblant des effets personnels pour faciliter le quotidien des personnes déficientes sensorielles ou cognitives et de leurs soignants.

Et dans ce même esprit, le trio a le projet de faire faire des supports de communications adaptés aux spécificités des structures et des unités des patients et à leurs besoins. Avec toujours le même objectif : rassembler les compétences de chacun pour les mettre au service des établissements médicaux et du personnel soignant.

À la recherche d’un local

« Nous avons urgemment besoin d’un espace de vie pour l’association », confient les trois fondatrices de Cœur de Soignant 12. L’association est à la recherche d’un local pour permettre aux bénévoles, aux intervenants et aux partenaires de se réunir, mais également pour stocker les dons qu’elle reçoit. « Il est nécessaire de se voir pour parler et tester des choses pour l’avancement de nos projets », précise Christine Corail. Cœur de Soignant 12 en appelle à la générosité des communes et des élus, en particulier ruthénois, pour les aider dans cette recherche.


 

Margot Pougenq
Voir les commentaires
Réagir