C’est le temps de la retraite pour Nadine Albinet

  • Nadine Albinet, très émue, a remercié les participants à son pot de départ à la retraite.
    Nadine Albinet, très émue, a remercié les participants à son pot de départ à la retraite.
Publié le

Trente-sept années passées auprès des enfants valaient bien une petite cérémonie d’hommages unanimes.

Vendredi dernier, une page s’est tournée dans la vie de Nadine Albinet qui, après 37 ans au service des enfants de l’école Saint-Jean, a fait valoir ses droits à la retraite en présence des représentants de l’APE, de l’OGEC, de ses collègues actuelles et anciennes et de ses enfants.

Embauchée en 1983 à l’école Saint-Jean à La Primaube, elle a travaillé à la mairie de Luc en tant que surveillante de garderie et de cantine de 1983 à 1993 et uniquement garderie de 1993 à 2006 et Atsem de 2006 à 2020. Elle a connu trois directrices successives : Annie Neulat, Marie-Ange Dumont et Marlène Aigouy. Cet amical pot de départ fut chargé de beaucoup d’émotion. Guillaume Charvet, président de l’Ogec, a salué "sa gentillesse, sa disponibilité, son engagement auprès des enfants" et l’a remercié pour "tout le travail accompli pendant toutes ces années" : "Nadine, j’éprouve ce soir à la fois une très grande colère et une très grande joie. Une très grande colère car nous sommes moins de trente et ce n’est pas juste, car je suis sûr qu’on aurait pu être au moins 300. Et c’est encore plus dur qu’il n’y ait pas d’enfant. Mais une très grande joie parce qu’à 30 ou à 300, Nadine restera toujours Nadine. Ta force ce n’est pas le monde autour de toi mais c’est le concentré de Nadine qu’il y a à l’intérieur de Nadine.

Quarante ans de fidélité

"Et ce qu’il y a d’extraordinaire, c’est que quelle que soit l’année, quelle que soit la classe ou les générations, l’effet Nadine fonctionne à chaque fois… Un petit enfant a besoin de très peu de chose au départ : se sentir en sécurité et avoir de l’amour. Et ça, Nadine, c’est ta qualité première : un cœur qui déborde d’amour et de bienveillance. "Et en cela tu es la digne héritière d’Émilie de Rodat, notre fondatrice : tu as su incarner de manière simple et sans calcul ses valeurs si chères à notre école. Alors merci pour ces 40 ans de fidélité. Merci pour cette constance, pour cette valeur sûre que tu représentes. Merci d’avoir été là, si discrète mais solide dans toutes les tempêtes que cette école a affrontées…"

À son tour, Nadine Albinet, très émue, a exprimé à l’assistance sa joie d’avoir travaillé à l’école Saint-Jean et a remercié les parents pour ce qu’ils lui ont apporté, avant d’inviter les participants à partager un buffet dînatoire.

Grâce à la mobilisation d’une soixantaine d’anciens élèves et par le seul bouche-à-oreille, en moins de deux jours, deux clips musicaux ont été réalisés en l’honneur de la toute nouvelle retraitée.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

540 €

Résidence Cassiopée - NEUF- Appartement de type 2, de 43 m2, en 1 er étage[...]

20 €

Place de parking extérieure dans la résidence sécurisée Le Clos Beauséjour [...]

385 €

Résidence Le Stade Appartement T2, de 42 m2, dans petite copropriété de 2 é[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?