Dix ans de consommation en chiffres : les Français à l'ère de la slow consommation

  • Le vintage est la tendance de la décennie.
    Le vintage est la tendance de la décennie. pixdeluxe / Istock.com
Publié le

(ETX Studio) - En dix ans, les habitudes de consommation des Français ont évolué vers des pratiques plus éthiques, solidaires et responsable. Ces données laissent à penser que nous sommes bien entrés dans l'ère de la "slow consommation."

La société Kantar, spécialiste en conseil, en études de marché et marketing, a publié vendredi 16 octobre son rapport 10'ruption, sur les dix dernières années de consommation des Français. De 2009 à 2020, les tendances alimentaires, les comportements, les modes vestimentaires sont passés au crible et dessinent un portrait assez précis de la société de consommation française.

Au coeur de cette évolution de la consommation, le nombre de foyers en France pourrait être un point de repère essentiel. Entre 1990 et 2016, le nombre de foyers dans l'hexagone a augmenté de 30%, passant de 21,8 millions à 27,7 millions. La part des familles monoparentales a doublé passant de 12% à 23%.

Un besoin de prendre soin de soi

Le rapport des Français à l'alimentation est paradoxal, mais illustre bien ce vers quoi on tend : un retour vers le solidaire, le soin de soi et des valeurs éthiques au niveau de processus de fabrication et de distribution de l'alimentation. D'après le rapport, les Français mangent plus souvent dehors en 2019 par rapport à 2014 (+12%) et le temps qu'ils consacrent aux repas a diminué, passant de 37 minutes en moyenne à 22 minutes. Pourtant, ils portent une plus grande attention à ce qu'ils consomment. La fréquentation des hypermarchés baisse, les citoyens semblent privilégier les circuits courts (+ 18 points en dix ans) et prennent le temps d'acheter des produits bruts plutôt que des denrées préparées.

Vers une slow consommation ?

En 2010, les Français s'inquiètent surtout deu chômage et de l'emploi (74%), du financement des retraites (53 %), de la santé et la qualité des soins (52 %) tandis qu'en 2019, la protection de l'environnement (52%), l'avenir du système social (48%) et les difficultés en termes de pouvoir d'achat (43%) se classent au sommet des préoccupations. 

Un vrai virage, qui s'illustre aussi par l'essor du marché des vêtements d'occasions. Un tiers de citoyens français en ont acheté en 2019, ce qui représente 16 points de plus que sur les années précédentes.

En savoir plus 

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir