L'Aveyron sous le régime du couvre-feu dès vendredi à minuit

  • Le ministre de la Santé Olvier Véran a pris le relais de Jean Castex pour expliquer, ce jeudi à 17h15, l'évolution de la situation sanitaire justifiant de nouvelles mesures.
    Le ministre de la Santé Olvier Véran a pris le relais de Jean Castex pour expliquer, ce jeudi à 17h15, l'évolution de la situation sanitaire justifiant de nouvelles mesures. Repro CP - BFMTV / Repro CP
Publié le

Le Premier ministre vient de l'annoncer ce jeudi : 38 nouveaux départements, dont l'Aveyron, sont désormais placés sous le régime du couvre-feu. Et ce, dès ce vendredi à minuit (et jusqu'à 6 heures du matin) et à compter de samedi dès 21 heures. Pour une durée de six semaines. 

Tous les jours à partir de samedi 24 octobre, le couvre-feu sera instauré de 21 heures à 6 heures du matin pour une durée de six semaines. La mesure prendra même effet dès ce vendredi 23 octobre à minuit, pour un couvre-feu jusqu'à 6 heures du matin. Durant ces plages horaires, tous les établissements recevant du public devront être fermés. 

Le Premier ministre Jean Castex l'a annoncé ce jeudi à 17 heures lors de son allocution solennelle relatant l'évolution du virus dans tout le pays et le durcissement des mesures sanitaires. 38 nouveaux départements (dont un en outre-mer) sont ainsi concernés par cette mesure. Au total, ce sont désormais 54 départements et un territoire d'outre-mer placés sous le régime du couvre-feu, soit 46 millions de Français. Jean Castex a prévenu : "C'est une mesure préventive que j'assume. Et le dispositif est appelé à être réévalué pour éventuellement se durcir..."

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Les commentaires (2)
claudius Il y a 1 mois Le 22/10/2020 à 17:34

C’est la guerre
Soyez en forme pour les achats de Noël, on reconfinera après c pas grave on aura fait marcher le porte monnaie

A Bonessian Il y a 1 mois Le 22/10/2020 à 23:41

Bof il suffit de voir le nombre d'ânes entassés sur la terrasse du V&B Rodez pour comprendre qu'on va tout droit dans le mur...