Amadeemo, le tatouage pour seconde peau

  • Accueillie par Easykila chez Bouzille Deluxe à Toulouse, Armande aka @amadeemo en pleine séance de remplissage : "Je vis ma vie rêvée." 	 DR
    Accueillie par Easykila chez Bouzille Deluxe à Toulouse, Armande aka @amadeemo en pleine séance de remplissage : "Je vis ma vie rêvée." DR Repro CP -
  • -
Publié le

Artiste résidente chez la maison Bouzille à Toulouse, la tatoueuse decazevilloise Amadeemo se lance dans un nouveau voyage. Un voyage graphique dans l’univers du tatouage après une formation en lutherie.

Elle avait choisi la lutherie. C’est finalement le tatouage qui occupe désormais Amadeemo. Dans cet univers qui n’est pas sans rappeler les courbes d’un Amédéo Modigliani – ça tombe bien, son surnom n’est pas étranger à cet artiste maudit – la jeune maman dévoile dans ses "flashs", ses dessins, une partie de sa vie. Des visages de femme inspirés de l’art primitif aussi bien que du cubisme, qui lui est propre et qui n’en finit pas de fasciner…

Jeune tatoueuse en devenir, la native de Decazeville officie désormais à Toulouse, dans le salon de Bouzille Deluxe, 13 rue de la Colombette. Cet antre cosy qui fait la part belle aux artistes résidents.

Loin des volutes, des tables en érable ondé, des éclisses et contre-éclisses, la jeune femme a trouvé son équilibre. "Il m’a fallu du temps pour en arriver là, reconnaît cette ancienne forte tête, irrésolue contrariée, qui avant de se retrouver dans le tatouage a "touché le fond". Compagnon fidèle de "ses hauts et de ses bas" le dessin lui fait désormais office de potion.

Josette en Vénus callipyge

Une potion qu’elle délivre aussi à ses clients depuis bientôt trois mois, séduits par cet univers si singulier. "J’ai commencé à tatouer sur des peaux synthétiques et sur celles de plusieurs potes. Je poursuis désormais ma formation à Toulouse."

Graphique, minimaliste ou non, naïve souvent, la griffe Amadeemo s’affranchit des styles mais ne laisse personne indifférent. Peu de couleurs, – "je travaille surtout le rouge et le noir" –, des lignes fluides, des barbes, des femmes, des cœurs, des larmes, Josette, le chien de la famille… il y a de la poésie chez Amadeemo et beaucoup d’inspiration, à en juger par le nombre – surréaliste – de planches proposées. Pour elle et ses modèles, le début d’un nouveau voyage.

 

www.instagram.com/amadeemo/

A.D.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

129000 €

Avenue de Bordeaux, proche de L'IUT, au dernier étage d'un petit immeuble p[...]

580000 €

Exclusivité: Immeuble avec habitation et revenus locatifs : un magasin ave[...]

315 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement dans quartier c[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir