Une page se tourne avec quelques jours d’avance

  • Céline et Maxime en compagnie de la mascotte du footsalle. Céline et Maxime en compagnie de la mascotte du footsalle.
    Céline et Maxime en compagnie de la mascotte du footsalle.
Publié le

Lorsque Céline Louzao a repris le footsalle, le 5 avril 2005, tout était à faire et en quelques mois la structure est devenue le "temple du foot aveyronnais".

Et les années ont passé, le foot salle affichait régulièrement complet que ce soit en tournoi, corpo, bubble ou anniversaires et soirées privées, car la maîtresse des lieux est une passionnée qui a mis toute son énergie et son temps dans la balance "Je ne comptais pas mes heures et en 6 ans, personne n’a jamais payé le café ici, car pour moi la convivialité, cela commence ainsi…".

Mais la période confinement et post-confinement a été pour Céline, un déclencheur "j’ai pris conscience que je passais beaucoup, beaucoup trop de temps au footsalle, au détriment de ma famille de mon mari, de mon fils. C’est vrai, je me suis éclatée pendant ces années et voir le foot salle qui tourne à plein régime me comblait, mais je me suis aperçu durant ces longues semaines d’arrêt forcé, que je pouvais aussi m’éclater à la maison, même si en parallèle, j’avais trouvé un autre job, pour pallier aux pertes financières dues à la fermeture…"

Et l’idée de vendre est arrivée comme une évidence, d’autant que l’affaire tourne bien et les finances sont saines. La transaction fut rondement menée et Céline devait passer les rênes à Grégory Mazars à la fin du mois. Mais la reprise de la pandémie en a décidé autrement "C’est un crève-cœur pour moi, déjà, je n’ai pas pu faire de pot de départ, pas de tournée du patron, même si j’ai offert de nombreuses parties aux habitués… Le couvre-feu nous met à nouveau à l’arrêt… Je ne regrette rien, sinon cette sortie en départ un peu anticipé. Mais la santé de tous passe avant tout. Merci du fond du cœur à tous ceux qui m’ont suivi, les clients et habitués bien sûr, mais aussi les sponsors, Maxime mon mari et directeur du foot, notre parrain Lucas Tousard, on a vécu ensemble une très belle aventure... et bonne chance à Grégory Mazars, je lui souhaite d’écrire une autre belle page du Cinq, dès qu’il pourra rouvrir…".

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

115000 €

Quartier des 4 saisons : Appartement Type 4 traversant, d'une surface de 87[...]

180000 €

Terrain viabilisé d'environ 1724 m2 avec une belle vue sud sur la Cathéd[...]

120000 €

A VENDRE - Très bien situé dans le nouvel ECO quartier Cantagrelh, ce terra[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir