Aveyron : la barre des 1 000 nouveaux cas en une semaine franchie

  • L'Aveyron est le département d'Occitanie où on teste le plus.
    L'Aveyron est le département d'Occitanie où on teste le plus. JAT
Publié le , mis à jour

« On assiste à une accélération fulgurante ! ». En ce mois d’octobre, les professionnels de santé du département ne cessent d’alerter sur la brutalité de la deuxième vague en Aveyron. Et les chiffres ne sont pas des plus flatteurs : avec un taux d’incidence de 396,6 pour 100 000 habitants et un taux de positivité de 15,2 %, selon les derniers chiffres communiqués ce mardi, l’Aveyron est l’un des départements les plus impactés par la pandémie en Occitanie. Pour la première fois, la barre d’un millier de cas a d’ailleurs été franchie la semaine passée.

Et aucune commune n’y échappe cette fois. Si les plus grandes sont les plus touchées (Rodez, Millau, Onet, Villefranche en particulier), d’autres plus modestes comptent aujourd’hui plusieurs foyers épidémiques à l’image de Baraqueville (25 cas décelés lors de la semaine passée), Bozouls (17), Aubin (17), Rieupeyroux (15), Réquista (12)…

L’Aveyron est le département d’Occitanie où on teste le plus

Selon les dernières données, Olemps présente par exemple une quarantaine de cas et un taux d’incidence dépassant le millier ! Des chiffres gonflés par la récente découverte d’un foyer à l’Ehpad des Peyrières. Plusieurs résidents ont été testés positifs et un secteur Covid a été mise en place. Hier, la situation de toutes les personnes contaminées étaient « stables ». Face à ces nouveaux chiffres peu rassurants et la découverte « quasi-quotidienne » de nouveaux cas dans les établissements médico-sociaux, la préfète de l’Aveyron a tenu une nouvelle fois, dans un communiqué de presse hier, à inviter tous les Aveyronnais à respecter les dernières mesures (couvre-feu, port du masque, etc) et à se montrer vigilants.

Même si depuis plusieurs jours également, plusieurs voix s’élèvent afin d’expliquer les « mauvais chiffres aveyronnais » par le fort taux de dépistage instauré dans le département. Avec 2 600 tests pour 10 000 habitants, l’Aveyron est même champion d’Occitanie sur ce point. On notera enfin que ce sont toujours les 20-30 ans qui sont les plus touchés par cette deuxième vague même si aucune tranche d’âge n’est épargnée.

Ce mardi, il y avait toujours quatre personnes touchées par le virus en réanimation au centre hospitalier Jacques-Puel. Les hospitalisations, elles, ne cessent d’augmenter.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

363 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Appartement rénové proximi[...]

591 €

LOCATION APPARTEMENT T3 RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée avec dég[...]

548 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Beau duplex en centre ville[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir