Le Premier ministre Jean Castex détaille les modalités du confinement

  • Le Premier ministre Jean Castex.
    Le Premier ministre Jean Castex. Repro CP - DR
Publié le

Après avoir rendu hommage aux victimes des attentats de Nice, le Premier ministre a précisé ce jeudi soir devant le Sénat quelques modalités de ce nouveau confinement. résumé du discours
 

Enseignement

"Différence majeure, les établissements scolaires resteront ouverts. Le confinement du printemps dernier a accru le risque de décrochage scolaire pour les enfants, en particulier les plus défavorisés (...) Comme tous nos grands services publics, je pense à La Poste et aux guichets d’administration, l’Éducation nationale doit continuer à fonctionner. Les crèches, les écoles, les collèges, les lycées resteront ouverts, et il en ira de même du secteur périscolaire (...) 

- Le port du masque sera étendu aux enfants du primaire, dès l’âge de six ans."

Economie

"Il ne peut être question de mettre à nouveau notre économie sous cloche. Le plus possible d’entre nous doit pouvoir continuer à travailler, autant que possible, dans des conditions sanitaires optimales, et tout en stoppant la circulation virale. Pour cela, le recours au télétravail doit être organisé de la manière la plus massive possible, dans les entreprises comme dans les administrations publiques.

- Le secteur du BTP doit continuer à travailler, nos usines doivent fonctionner et les agriculteurs poursuivre leurs activités.

- Comme lors de la première vague, les commerces, à l’exception de ceux de première nécessité, seront fermés, tout comme les bars et les restaurants. Seront également fermés les entreprises de l’évènementiel, du sport, et les secteurs du cinéma et du spectacle vivant."

- Mercredi, le Conseil des ministres adoptera un nouveau projet de loi de finances rectificative pour l’exercice 2020, prévoyant une enveloppe de 20 milliards d’euros supplémentaires pour financer ces mesures de soutien exceptionnelles."

Social, confinement

"Le Gouvernement a parfaitement conscience que certains de nos concitoyens ont souffert plus que d’autres depuis le début de cette pandémie, et que ce sont les mêmes qui vont encore être tout particulièrement affectés par ce nouveau confinement. Je pense évidemment aux jeunes, aux indépendants, aux travailleurs dits de la deuxième ligne, aux personnes fragiles et précaires. En concertation avec les partenaires sociaux (...) avec les associations et les organisations professionnelles, nous allons renforcer les solutions adaptées à leurs situations. 

- La situation sera soumise à une première évaluation au bout de quinze jours afin d’ajuster éventuellement ce dispositif."

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir