Rodez et Luc-la-Primaube autorisent la réouverture des commerces non alimentaires

  • Les commerces non alimentaires peuvent ouvrir dès ce samedi après-midi 14 heures.
    Les commerces non alimentaires peuvent ouvrir dès ce samedi après-midi 14 heures. Archives Centre Presse - José A. Torres
Publié le , mis à jour

Via un arrêté municipal, le maire de Rodez Christian Teyssèdre autorise la réouverture des commerces non alimentaires dès ce samedi après-midi 14 heures. Le maire de Luc-la-Primaube Jean-Philippe Sadoul a pris la même décision.
Des arrêtés considérés comme illégaux par la préfecture.

Christian Teyssèdre, maire de Rodez, a signé ce matin un arrêté municipal autorisant les commerces non alimentaires à ouvrir leurs portes dès 14 heures cet après-midi. 

On peut ainsi lire : "Le 28 octobre dernier, le Président de la République a pris la décision de fermer les commerces jugés non essentiels. Les élus de la majorité municipale considèrent que cette décision entraîne une rupture d’égalité de traitement entre les supermarchés et hypermarchés, les plateformes de vente en ligne et les commerces non alimentaires. Cette situation occasionne une pratique déloyale contraire au principe constitutionnel de concurrence libre et non faussée.

Les élus de Rodez demandent au Gouvernement de favoriser le commerce de Centre Ville qui est indispensable à la richesse et à la vitalité de notre territoire.

Fort de cette conviction, nous avons pris la décision d’autoriser l’ouverture des commerces à compter de 14 heures ce jour, dans le strict respect des règles sanitaires."

[#COVID19] Christian Teyssèdre, Maire de Rodez, a signé ce matin un arrêté municipal autorisant la réouverture des commerces non-alimentaires de Rodez. pic.twitter.com/ChIosRcAAU

— Ville de Rodez (@VilledeRodez) October 31, 2020

La ville de Rodez n'est pas la seule à avoir déposé un arrêt municipal de la sorte. Montauban, Perpignan ou encore Béziers l'ont fait dans la région. Mais dans l'Hérault, le préfet a déposé un référé contre l'arrêté du maire de Béziers sur l'ouverture des commerces. 

Et le ministère de l'Intérieur confirme que les commerces non essentiels qui ouvriront leurs portes seront sanctionnés, les arrêtés municipaux sont illégaux.

Alexis Bargallo
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

570 €

Appartement de type 3, de 64 m2 dans résidence récente, sécurisée , à ,deux[...]

490 €

Résidence Les Bûcherons Appartement de type 3, de 70 m2, comprenant : - une[...]

455 €

Résidence Le Centaure - Place de L'Etoile Appartement de type 2, de 48m2, d[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir