Rodez : plaqué par la Covid-19, Thibaut Noël a fini par se relever

Abonnés
  • Thibaut Noël a commencé le rugby à Rodez à l’âge de 14 ans. Il est revenu à Rodez cette année après une saison à Decazeville.
    Thibaut Noël a commencé le rugby à Rodez à l’âge de 14 ans. Il est revenu à Rodez cette année après une saison à Decazeville. repro cpa
Publié le

Thibaut Noël (25 ans), joueur du Rodez rugby a été touché de plein fouet par le virus. Il a notamment passé dix jours à l’hôpital, dont sept en réanimation. Témoignage.

Il faut être conscient que cela peut arriver à tout le monde. Aux personnes à risques, aux personnes âgées, mais aussi aux jeunes en pleine forme. C’est pour ça que j’ai accepté de parler. " Thibaut Noël, jeune rugbyman ruthénois a bien voulu témoigner pour faire prendre conscience à la population que tout le monde peut contracter la Covid-19. " On n’est pas tous égaux face à la maladie. Moi, j’ai 25 ans, je fais du sport quatre fois par semaine, je ne fume pas, j’aime faire la fête comme tout le monde. Je ne suis pas quelqu’un de fragile à la base. Je fais juste des allergies au pollen durant l’année. Et pourtant… "

"Dix jours à l’hôpital, dont sept en réanimation"

Le Sébazacois a les premiers symptômes après un match amical disputé par son équipe à Decazeville, le dimanche 6 septembre. "Sur le chemin du retour, j’ai eu une poussée de fatigue et de fièvre. Quand je suis rentré chez moi, j’avais 40". Thibaut Noël va donc voir son médecin le lendemain, et le mardi, le test Covid-19 est positif. "Mon état se dégradait légèrement jour après jour. Le vendredi, j’avais vraiment des problèmes respiratoires. Dès que je montais les escaliers de ma résidence, j’avais l’impression de faire un sprint." Du coup, celui qui joue troisième ligne centre à Rodez, se rend à l’hôpital dans l’après-midi "pour faire des tests supplémentaires. Les médecins ont décidé de me garder le week-end. Mon état s’est dégradé et le dimanche, j’ai été transféré en réanimation. Je suis descendu très bas en saturation d’oxygène malgré l’assistance. J’y suis resté jusqu’au samedi et le lundi je suis sorti. En gros, je suis resté dix jours à l’hôpital, dont sept en réanimation."

"Un sentiment de panique, d’impuissance"

Au-delà des problèmes liés à la maladie, c’est un sentiment étrange qui a traversé Thibaut Noël lors de son passage à Jacques-Puel. " Je n’étais pas forcément inquiet car je savais, au vu de l’augmentation du nombre d’infections, qu’on allait tous, à un moment donné, attraper le virus. Mais l’inquiétude est venue quand tu te retrouves seul à l’hôpital. Il n’y a que toi et les médecins car les visites sont interdites. Et puis, quand tu pars en réanimation, tu te dis p…, il y a sept jours, j’étais en superbe forme sur un terrain de rugby, et aujourd’hui, je suis comme ça… On a un sentiment de panique, d’impuissance face à la situation, assure-t-il. Je tire mon chapeau aux personnels de l’hôpital de Rodez qui ont vraiment été compétents. Ils ont été à l’écoute, ils m’ont rassuré tout le temps. Ils ont été très importants. "

"J’espère reprendre la course d’ici deux semaines"

Aujourd’hui, quasiment deux mois après son test positif, Thibaut Noël n’a toujours pas repris le rugby. "Je refais du sport grâce à la kiné respiratoire. Je fais beaucoup d’exercices. Aujourd’hui, je peux refaire du vélo et de la marche rapide. J’espère reprendre la course d’ici deux semaines."

Celui qui travaille comme commercial dans une agence web est conscient qu’il a encore du "boulot" pour retrouver son corps d’avant Covid-19. "C’est une maladie qui attaque le cœur et les poumons. Le fait d’avoir été immobilisé pendant un mois laisse beaucoup de séquelles respiratoires."

Thibaut Noël, en tout cas, souhaite que son expérience fasse réfléchir toutes les personnes qui peuvent négliger ce virus. " Étant bien placé pour en parler, il faut vraiment que tout le monde fasse attention. Respectez les gestes barrières, mettez les masques. Je ne sais pas comment je l’ai attrapé donc, même avec les personnes de confiance, faites attention. Il faut se protéger, mais aussi protéger son entourage. "

Le message est passé.

Alexis Bargallo
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

394 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Duplex en coeur de ville. S[...]

432 €

LOCATION APPARTEMENT T2 SANS FRAIS D'AGENCE T2 2e : sas entrée avec placard[...]

418 €

Centre ville de Rodez. Appartement T2, comprenant une entrée avec placard, [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?