Football : les élections au District de l'Aveyron repoussées au 21 novembre et en version dématérialisée

  • Arnaud Delpal (au centre), en octobre lors de l'inauguration de la toute nouvelle maison des footballeurs aveyronnais, un projet phare mené à bien lors de sa mandature en cours.
    Arnaud Delpal (au centre), en octobre lors de l'inauguration de la toute nouvelle maison des footballeurs aveyronnais, un projet phare mené à bien lors de sa mandature en cours. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

L’élection du nouveau président – et de son équipe – du District de l’Aveyron, initialement programmée ce vendredi 6 novembre, se tiendra finalement en version numérique le samedi 21 dès 10 heures.

On en sait à nouveau davantage dans le dossier de l’élection au District de football de l’Aveyron ; un dossier pour le moins tendu qui pourrait prendre fin le 21 novembre, date à laquelle a été refixée l’assemblée générale élective de l’instance, ou pas. Explications.


Rappel des faits connus jusque-là : le président sortant Arnaud Delpal se représente, sa liste ayant été validée par une commission indépendante. Validation qui n’a pas été actée pour les 32 noms de son opposant, le président druellois Pierre Bourdet, en raison d’un manquant administratif (pas d’arbitre ou d’arbitre honoraire). Les challengers avaient alors fait appel à la conciliation du CNOSF, courant octobre. Son avis (seulement consultatif), a donné tort sur le fond à ceux qui l’ont saisi, mais proposait tout de même au vu du contexte sanitaire notamment et au fait que l’AG, initialement prévue le 6 novembre serait repoussée, de laisser le temps à la liste Bourdet de se mettre en conformité pour se présenter dans un esprit « démocratique ». Avis à qui il appartenait ensuite au comité directeur de l’actuel Daf de le suivre ou pas.


247 voix au total, rendez-vous sur Teams à 10 heures

 


Et, élément nouveau cette fois, la réponse est intervenue mercredi dernier au soir. Négativement pour Bourdet et ses soutiens. 12 contres, 2 abstentions et 0 pour, lors d’un vote du CD auquel n’a pas pris part Delpal en qualité de candidat. « Pas de surprise » a notamment réagi sur sa page Facebook la liste « Un football pour toutes et tous ». Avant de mettre à exécution son plan dévoilé déjà il y a plusieurs jours dans ces mêmes colonnes par son chef de file, à savoir faire barrage à Delpal et aux siens lors du vote. « Chers clubs, indique le communiqué. Le jour du vote, ne vous trompez pas, votez contre la liste qui se présente et ça permettra de refaire des élections où nous pourrons être bien présents. » Un appel clair.


En effet, si la majorité absolue des votants (plus de 50 % des voix) ne se dégageait pas pour la liste sortante le 21 novembre, un nouveau processus électoral s’engagerait. L’Aveyron compte une centaine de clubs, pour très exactement 247 voix (un club peut détenir plusieurs voix selon sa taille) au total, sachant aussi que le quorum est fixé à un tiers des clubs représentants un tiers des voix. Particularité cette année : le vote, comme le reste de l’AG (surtout financière) se fera de manière dématérialisée.

« La FFF nous a clairement indiqués lundi que l’on devait tenir les calendriers, explique Arnaud Delpal, et donc avoir recours au numérique. Car après nous, il y a les élections des Ligues, puis fédérale. » Samedi 21, rendez-vous donc (pour ceux qui auront été invités numériquement à siéger et donc à voter) en visio sur « Teams », une plateforme digitale spécialisée dans ce domaine. Pour quelle issue ? Arnaud Delpal de dire : « Je compte sur le bon sens des Aveyronnais. »
 

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?