Zoom sur une entreprise inclusive : le garage Barriac VI Renault trucks

  • J.-P. Sadoul (1er plan), les 2 CI de Cap Emploi, les 3 apprentis et S. Vidal
    J.-P. Sadoul (1er plan), les 2 CI de Cap Emploi, les 3 apprentis et S. Vidal
Publié le

En marge de la Semaine Européenne de l’Emploi des Personnes Handicapés qui aura lieu du 16 au 23 novem-bre, zoom sur une entreprise Inclusive, le Garage Barriac VI Renault Trucks, situé au rond point de Saint Marc

En marge de la Semaine Européenne de l’Emploi des Personnes Handicapés qui aura lieu du 16 au 23 novembre, zoom sur une entreprise Inclusive, le Garage Barriac VI Renault Trucks, situé au rond-point de Saint-Marc.

"En mettant en lumière l’entreprise Barriac, son directeur Jean-Philippe Sadoul et son responsable administratif Sébastien Vidal, nous avons voulu saluer leur forte volonté et l’implication de l’entreprise dans l’insertion ou le maintien dans l’emploi de personnes en situation de handicap, dans le respect et même au-delà de l’obligation légale, mais aussi des jeunes qui ont envie de travailler, d’avancer et de s’en sortir… L’exemple à suivre comme moteur de cette semaine" explique en préambule Sonia Morel, directrice de Cap Emploi.

L’entreprise compte en effet 7 salariés reconnus avec une difficulté physique, dont 3 jeunes en apprentissage : Lucas en 3e année, Logan en 2e année et Robin qui, après un bac pro et un BTS, a du reprendre une formation, tenant compte des difficultés physiques qu’il rencontrait.

"Nous avons du mal à recruter dans un secteur en tension d’une part et d’autre part nous voulons autant que faire se peut, accompagner nos salariés le plus longtemps possible. Cela est possible grâce aux conseils et à l’accompagnement de cap Emploi et en particulier de leur chargée d’insertion (Amélie Rigal) et leur chargée de maintien dans l’emploi (Nadine Boyer)", analyse J.-P. Sadoul.

Mais une politique d’insertion volontariste qui a un coût : sur l’exercice 2019-2020, 32 000 € ont été débloqués pour les formations et les aménagements de postes de travail nécessaires aux 7 salariés reconnus, dont 22 000 € ont été pris en charge par l’Agefiph. Un partenariat nécessaire et très constructif entre l’entreprise et les services de Cap Emploi, avec comme seul objectif affiché, celui de l’intérêt des personnes en situation de handicap.

Nous reviendrons dans nos colonnes sur cette semaine de l’emploi des personnes handicapées, dont le programme, contraintes sanitaires obligent, a dû s’adapter aux nouvelles consignes.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

662 €

LOCATION APPARTEMENT T3 SANS FRAIS D'AGENCET3 2e : entrée (placard aménagé)[...]

99000 €

IDEAL INVESTISSEUR : Dans résidence sécurisée appartement de type 3 en rez-[...]

189000 €

A vendre à Onêt-le-Château, maison de type 4 sur un agréable jardin arboré [...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?