À Sanvensa, Romain Bedel invente la "bière anti-gaspi"

Abonnés
  • Dans la famille Bedel,  les idées ne manquent pas.
    Dans la famille Bedel, les idées ne manquent pas.
Publié le

De Sanvensa à la capitale avec des idées qui fourmillent plein la tête. Le cheminement de Romain, fils de Jean-Luc Bedel et petit-fils de l’ancien maire Roger, n’est pas anodin. Lui qui a décidé de "monter" à Paris n’a pas effectué le déplacement les mains dans les poches. Mais bien avec pour ambition de combattre le gaspillage alimentaire à grands coups de pintes.

D’abord il y a le constat d’une société où gaspiller des denrées alimentaires non consommées est monnaie courante. 10 millions de tonnes, soit 10 milliards de kilos : c’est le poids du gaspillage alimentaire estimé chaque année en France.

Un gâchis déconcertant qui a lieu à tous les étages, de la production à la consommation, en passant par la transformation, la distribution et la restauration. Le seul secteur de la boulangerie estime à 150 000 tonnes le niveau d’invendus.

Malgré tous les efforts des entreprises et associations autour de ce sujet, à la fin de la journée, 60 % du pain invendu finit à la poubelle D’où l’idée de Romain Bedel et de son complice, Camille, de "ne plus perdre une miette", en transformant ce pain mis au rebut en une bière. C’est ainsi qu’ils ont porté sur les fonts baptismaux, "La Miche", une bière artisanale présentée comme anti-gaspi et réalisée avec les invendus de pain de boulangeries parisiennes (et une partie de ceux de la maison Bedel évidemment).

Comment cela se passe : une partie du malt est remplacée par du pain séché, puis découpé en petits morceaux afin de l’incorporer à la recette. Financement participatif et précommandes. En plus de lutter contre le gaspillage, cette méthode permet d’économiser une importante quantité d’eau nécessaire à la production des céréales.

"Nous sommes également très attachés à la provenance française de tous les houblons que nous utilisons dans notre recette, afin de limiter au maximum notre impact écologique", précisent les concepteurs de "la Miche". Pour mener à bien leur projet les pères géniteurs de "la Miche" ont lancé sur Ulule un financement participatif :

fr.ulule.com/projects/la-miche.

Autre idée : précommandez aujourd’hui, recevez le colis pour les fêtes de fin d’année.

Pour en savoir plus contacter Romain ou Camille : contact@lamiche.fr.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Sanvensa

110000 €

Entre Sanvensa et La Fouillade, venez découvrir cette charmante maison en p[...]

117700 €

Pavillon plain-pied de 85 m² habitables comprenant cuisine indépendante de [...]

160000 €

Ensemble composé de 2 maisons d'habitation mitoyennes de 74m2 et 85m2 de ty[...]

Toutes les annonces immobilières de Sanvensa
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?