Des élus silencieux, bénévoles et solidaires qui méritent des bravos

  • "Nos marques de reconnaissance se sont estompées, alors que la situation est plus difficile", selon E. Gazel.
    "Nos marques de reconnaissance se sont estompées, alors que la situation est plus difficile", selon E. Gazel.
Publié le

Jeudi soir, en visio, le conseil municipal a débuté sa séance par des hommages.

Vingt-neuf connexions, majorité et opposition incluses, mais aussi directeur de cabinet et directrice du service juridique, participent au conseil municipal. Avant de commencer l’ordre du jour, une minute de silence est proposée en hommage à Gérard Prêtre, ancien président de Millau grands causse, qui s’est éteint lundi dernier : "Pour dire à son épouse, à ses proches, que nous sommes particulièrement touchés par sa disparition. Nous garderons de lui le souvenir d’un homme déterminé, très humain et qui a beaucoup donné à sa commune et à sa communauté de communes."

Les élus (presque tous) se lèvent, se taisent à l’invitation d’Emmanuelle Gazel. Celle-ci rend compte ensuite de sa visite aux personnels et agents hospitaliers où elle a, cette semaine, "témoigné de notre plein et entier soutien. Je les ai remerciés parce que, tous les jours, ils prennent des risques pour nous soigner, nous accompagner dans la maladie". Des bravos réclamés "parce que, au fil de semaine, nos marques de reconnaissance se sont estompées alors que la situation qu’ils sont en train de vivre est plus difficile, je crois, que lors du premier confinement". Les applaudissements des élus (presque tous) sont destinés aussi aux aides à domicile, ambulanciers, forces de police nationales et municipales, directeurs de services et agents municipaux. Puis, dans un point économique, Emmanuelle Gazel annonce (déjà ?) "beaucoup de dégâts, également sur le plan social. Nous avons mis en place une cellule de veille qui nous permet de coordonner, d’anticiper, de trouver et construire ensemble des premières solutions". Alors que des mesures économiques seront annoncées lors du conseil communautaire le 18 novembre prochain, la première magistrate propose une première résolution sociale : la collecte alimentaire des 27 et 28 novembre. "Elle est fragilisée parce que la plupart des bénévoles sont aussi des personnes à risques, mais c’est un moment où nos concitoyens ont le plus besoin d’être accompagnés. Tous les jours, de nouvelles personnes bénéficient de cette aide alimentaire et il faut nous mobiliser. J’en appelle à la bonne volonté de chacun pour donner deux heures de votre temps entre vendredi et samedi pour rendre possible cette collecte. Nous sommes déjà 24 volontaires en quelques heures… je ne doute donc pas que l’objectif sera atteint."

De crise, il en est question au fil des délibérations, notamment lorsqu’ont été abordés les acteurs de l’événementiel et de la culture terriblement impactés. Après un quart d’heure de préambule, elles débutent. 47 questions se succèdent. Deux heures s’écoulent avec un seul moment moins grave : une invitation d’Alain Nayrac à regarder Envoyé Spécial, à 21 heures, sur France 2. Cela n’a pas l’effet d’écourter la séance, mais au moins d’en rire.

"Une votation citoyenne reportée"

"Ce nouveau confinement renforce une crise démocratique et nous sommes tous contraints d’accepter de renoncer à certaines de nos libertés, regrette la maire. Conscients de cela, nous nous sommes engagés, à notre niveau, à rapprocher les habitants de nos décisions. Nous nous étions engagés sur une votation citoyenne pour déterminer les priorités d’investissement du mandat. Elle devait commencer cette semaine mais, Covid oblige, elle a été repoussée. On espère pouvoir la mettre en place en début d’année prochaine. En revanche, le débat d’orientation budgétaire aura bien lieu en janvier et le vote du budget 2021 en février. Le plan pluriannuel d’investissement, qui découlera de la votation citoyenne, sera donc amendé par la suite." Les modalités de la votation citoyenne seront présentées lors

du prochain conseil municipal qui se réunira en décembre.

cyril calsina
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

470000 €

Immeuble de construction récente qui comprend : 2 commerces+2 appartements [...]

565 €

Appartement type 2 avec PARKING et BALCON - CAUSSE NOIR - A louer, dans une[...]

499000 €

Sur la commune de Millau, l'équipe de monsieur immo à le plaisir de vous pr[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?