Exercice grandeur nature pour les légionnaires à Decazeville

  • Les légionnaires se sont entraînés dans un bois, en dessous du hameau d’Eyniès.
    Les légionnaires se sont entraînés dans un bois, en dessous du hameau d’Eyniès.
  • Exercice grandeur nature pour les légionnaires à Decazeville
    Exercice grandeur nature pour les légionnaires à Decazeville
  • Exercice grandeur nature pour les légionnaires à Decazeville
    Exercice grandeur nature pour les légionnaires à Decazeville
  • Exercice grandeur nature pour les légionnaires à Decazeville
    Exercice grandeur nature pour les légionnaires à Decazeville
  • Exercice grandeur nature pour les légionnaires à Decazeville
    Exercice grandeur nature pour les légionnaires à Decazeville
  • Exercice grandeur nature pour les légionnaires à Decazeville
    Exercice grandeur nature pour les légionnaires à Decazeville
Publié le , mis à jour

Jusqu’à jeudi, un détachement de la 13e DBLE investit la Découverte, à Decazeville. L’occasion pour les militaires d’enchaîner les entraînements dans un environnement nouveau.

Le petit hameau d’Eyniès, au-dessus d’Almont-les-Junies, connaît ces jours-ci une agitation inhabituelle. Béret vert visé sur le crâne, celui de la Légion étrangère, le capitaine Christian ajuste son sac à dos avant de rejoindre ses hommes qui ont commencé l’exercice au petit matin, dans les bois qui surplombent la vallée du Lot.

Pour ce détachement d’une centaine de légionnaires de la 13e DBLE habituellement cantonné à La Cavalerie, cet exercice grandeur nature à partir du camp établi au pied de La Découverte, à Decazeville, est nouveau.

Il s’agit avant tout d’un entraînement " destiné à travailler les fondamentaux", explique le capitaine Christian, les traits tirés par un enchaînement de nuits courtes.

Le gradé chargé d’encadrer l’exercice, habitué aux missions les plus éreintantes, rejoint à travers bois ses hommes d’un pas rapide.

Ces derniers sont chargés de débusquer un groupe de miliciens, joué par d’autres légionnaires, qui n’attendent que le passage des militaires pour ouvrir le feu.

Les échanges de tirs se font avec des balles à blanc et des grenades à plâtre. "Mais les soldats doivent être concentrés, prêts à n’importe quelle éventualité, comme en situation réelle, complète le capitaine. Car, en combat réel, ils devront retrouver ces mêmes réflexes et automatismes. "

 

Engagés sur plusieurs fronts, en particulier celui du Sahel avec l’opération Barkhane, les soldats de la 13e DBLE doivent s’entraîner continuellement pour être toujours prêts à partir en opération. Sauf qu’actuellement beaucoup sont engagés dans l’opération Sentinelle. "Cela ne nous entraîne pas vraiment pour des moments auxquels nous devons, en opérations extérieures, faire face à des ennemies ou gérer des IED, des engins explosifs improvisés", poursuit le capitaine.

Cette fois-ci, l’exercice s’est plutôt bien déroulé. Le lieutenant est satisfait de ses hommes qui rejoignent après une dizaine d’heures d’exercice leur camp provisoire de La Découverte. "Beaucoup de légionnaires n’ont pas l’occasion de s’entraîner dans de telles conditions, confie le capitaine Christian. C’est une chance et même temps une nécessité pour maintenir notre efficacité sur les terrains d’opération."

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

67410 €

DECAZEVILLE - Spécial Investisseurs - Murs commerciaux + Fonds + Licence IV[...]

17000 €

DECAZEVILLE - Beau terrain constructible de 772 m², terrain hors lotissemen[...]

205000 €

Exclusivité Decazeville : Belle maison individuelle de type 9 sur un terrai[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?