Hommage au père Castan

Abonnés
  • Eglise Saint Robert de Crespin, chère au feu père Castan
    Eglise Saint Robert de Crespin, chère au feu père Castan
  • Eglise Saint Robert de Crespin, chère au feu père Castan
    Eglise Saint Robert de Crespin, chère au feu père Castan
  • Eglise Saint Robert de Crespin, chère au feu père Castan
    Eglise Saint Robert de Crespin, chère au feu père Castan
Publié le

André At, maire de Crespin, rend hommage au père Castan :

"Le décès soudain du Père René Castan a suscité une grande émotion parmi la communauté catholique qui est dans la peine, mais au-delà des croyants, c’est l’ensemble des habitants de Crespin et du Naucellois qui est touché par ce deuil.

Le Père Castan était un homme de bien, qui allait au-devant de tous, sans exception.

Durant ses quelques trente années passées à Crespin, il est entré dans toutes les familles tant pour les occasions heureuses où il était très entraînant, que dans les moments difficiles de la vie. C’est alors qu’il savait trouver les mots justes, avoir les paroles apaisantes pour réconforter ceux qui se trouvaient accablés.

Depuis 25 ans, dans le cadre de nos engagements respectifs, nos chemins se sont souvent croisés, cela a créé entre nous des liens d’estime et de respect. Les relations avec le Père Castan étaient aisées, c’était quelqu’un que l’on avait plaisir à rencontrer.

La mairie a eu à cœur de le voir bien installé au presbytère de Crespin. D’importants travaux d’extérieur et d’intérieur ont été entrepris. Il n’était d’ailleurs pas très exigeant pour lui-même, il l’était davantage pour ses églises. A l’occasion des fêtes religieuses, les paroissiens étaient toujours enthousiasmés par ses sermons.

Par la passion qu’il y mettait, il faisait passer des messages et indiquait une direction, c’était ça le Père Castan.

Le Père René Castan laissera une empreinte forte de son passage à Crespin et dans le Naucellois.

Me faisant le porte-parole de ses compatriotes et ne doutant pas qu’il nous entende, je lui exprime ici toute notre reconnaissance et notre gratitude".

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?