Judo : le club de Rodez reste actif malgré le confinement

  • Un cours en vidéo de l’entraîneur, puis une séance en vidéo du pratiquant : le JRA contourne l’arrêt du sport amateur grâce aux nouvelles technologies.
    Un cours en vidéo de l’entraîneur, puis une séance en vidéo du pratiquant : le JRA contourne l’arrêt du sport amateur grâce aux nouvelles technologies. JLB
Publié le

Même si le sport amateur est à l’arrêt pendant le confinement, le Judo Rodez Aveyron parvient à maintenir son activité. "Les entraîneurs du club sont des professionnels du sport et ont la possibilité de poursuivre leur activité", avance Clément Caors, l’un des coaches du JRA. "Et comme la quasi-totalité des entraîneurs sont aussi des compétiteurs du club, nous pouvons continuer à nous préparer", ajoute-t-il.

Mais surtout, ils continuent de s’occuper des jeunes du club, pour poursuivre l’activité malgré les restrictions sanitaires. Ils continuent ainsi de s’occuper des sept jeunes du JRA présent au pôle espoir de Toulouse. "Ils font partie des sportifs autorisés par le ministère des sports à poursuivre leur entraînement, indique Clément Caors. Maintenant qu’ils poursuivent leur scolarité à distance une semaine sur deux, nous les avons avec nous quand ils ne sont pas présents dans leur établissement."

Des cours en vidéo puis un retour individualisé

Même s’ils ne bénéficient pas d’une dérogation, les autres sociétaires du JRA ne sont pas pour autant oubliés. Les entraîneurs préparent en effet des vidéos d’entraînement et les transmettent à leurs élèves, via des groupes de discussion privée. Car on peut continuer à pratiquer le judo chez soi, même sans tatami ni partenaire à renverser. "Il y a pas mal de choses à faire, assure l’entraîneur ruthénois. En judo, il y a beaucoup de travail de répétition. On peut travailler avec un élastique attaché à un mur ou encore tirer sur un kimono fixé en hauteur, afin de continuer le travail des doigts."

Avec une nouvelle publication par semaine, les vidéos postées par les membres du club ruthénois concernent toutes les catégories. Ainsi que le taiso, une sorte de série d’exercices physiques proches du judo. "Les pratiquants nous envoient ensuite une vidéo de leur exercice, afin que l’on puisse leur faire un retour individualisé, poursuit Clément Caors. Comme cela, ceux qui ont pris une licence ne se sentent pas lésés. Et puis, si on publie juste des vidéos sur notre site, on a le risque de perdre beaucoup de monde après une ou deux semaines."

D’ailleurs, les techniciens du JRA assurent que la pratique a bien pris. "Parfois, on voit même que toute la famille s’y met", ajoute l’entraîneure Gwenaëlle Viard, qui poste notamment des vidéos pour le taiso, ainsi que des défis physiques ou des quiz pour les plus jeunes.

Le club de Rodez a trouvé un bon moyen de permettre à ses adhérents de poursuivre leur pratique durant le confinement. "Cela permet aussi de garder contact et de renforcer les liens, ce qui est important en ce moment", ajoute Clément Caors.

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

315 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement dans quartier c[...]

402 €

LOCATION APPARTEMENT T1BIS RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale t[...]

351 €

RODEZ situé à proximité des écoles et des commerces venez découvrir cet agr[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir