Occitanie : lycées, bus, trains… la Région déploie la vidéosurveillance

Abonnés
  • La Région ambitionne que tous les lycées d’Occitanie, dont Ferdinand Foch à Rodez, soient équipés de clôtures périphériques, d’un système de vidéoprotection des accès, de contrôles d’accès, et d’un plan particulier de mise en sécurité mis à niveau.
    La Région ambitionne que tous les lycées d’Occitanie, dont Ferdinand Foch à Rodez, soient équipés de clôtures périphériques, d’un système de vidéoprotection des accès, de contrôles d’accès, et d’un plan particulier de mise en sécurité mis à niveau. photo JAT
Publié le

La collectivité vote ce jeudi 19 novembre un plan de prévention, de sensibilisation et de protection. L’installation de caméras va s’intensifier.

L’assassinat de Samuel Paty a douloureusement rappelé qu’il y a huit ans déjà, à Toulouse, un attentat terroriste avait déjà frappé l’école. Dans une région pas épargnée par le terrorisme islamiste, comme Montauban, Carcassonne ou Trèbes, peuvent également en témoigner, à l’instant de Saint-Étienne-du-Rouvray, Strasbourg et tant d’autres communes.

C’est dans ce contexte, notamment, que la Région Occitanie déploie un plan de prévention, de sensibilisation et de protection vis-à-vis de toutes les violences (ne sont pas ciblées là que les seules violences terroristes).

Un plan qui sera présenté et voté aujourd’hui lors de la session plénière qui se déroulera depuis les hémicycles de Toulouse et Montpellier (en présence d’un nombre réduit d’élus, contraintes de la crise sanitaire obligent), et dont Carole Delga a présenté les grands axes hier.

Cette délibération prévoit ainsi un renforcement des initiatives préventives et de signalement. Via "trois actions fortes" avance la Région : mettre en place, "en lien avec les rectorats", un Observatoire des violences au sein des lycées (lire ci-contre) ; faciliter (là aussi en coordination avec les rectorats) l’accès à la plateforme Pharos du ministère de l’Intérieur (depuis l’espace numérique de travail des lycéens et, dès la rentrée prochaine, directement depuis loRdi), pour signaler tout type de message haineux sur Internet ; déployer rapidement, dès 2021, des formations à l’attention des Agents régionaux des lycées, afin de "mieux les former et les sensibiliser aux dérives sectaires et aux radicalisations, mais également aux bonnes pratiques en cas de violences, de consommations de drogue et de harcèlement scolaire".

On précisera encore que la Région entend, à chaque acte de violence perpétré dans les lycées ou au sein des transports dont elle a la charge, se portera partie civile à chaque fois qu’une plainte sera déposée. Sans oublier qu’une Charte de la laïcité sera également mise en place.

Trente millions d’euros pour sécuriser les lycées

Reste le volet sécurité publique et protection des populations, certes une compétence de l’État. Mais sur lequel la Région va se mobiliser, en complétant et en achevant, des actions de mise en sécurité déjà entreprises (voir exemples ci-contre). Depuis 2016, 24 millions d’euros avaient en effet déjà été affectés aux opérations de sécurisation des lycées.

Les ambitions suivantes sont donc désormais affichées pour les lycées d’Occitanie : 100 % des établissements équipés de clôtures périphériques (ils sont 89 % dans ce cas aujourd’hui), d’un système de vidéoprotection des accès (80 %), de contrôles d’accès (70 %), et d’un plan particulier de mise en sécurité mis à niveau (68 %).

Et a également été acté, un accompagnement financier des collectivités pour la sécurisation des abords des établissements : la Région interviendra ainsi financièrement auprès de ces dernières à hauteur de 30 % des dépenses éligibles dans leurs projets en ce domaine précis. Pour atteindre l’ensemble de ces objectifs, la Région prévoit un budget de trente millions d’euros pour les exercices 2021et 2022.

Une démarche similaire est lancée dans les transports régionaux (autocars et trains liO), pour la sécurité des usagers voyageurs, et des élèves en transport scolaire.

Ainsi, en termes d’équipements de sûreté, la Région portera les objectifs suivants :100 % de trains liO équipés en vidéoprotection (61 % le sont actuellement) ; 100 % d’autocars lignes régulières équipés en vidéoprotection. En sus, la Région accompagnera financièrement des dépenses d’installation de vidéoprotection dans les pôles d’échanges multimodaux.

Dans ce domaine des transports, ce sont 11 millions d’euros que la Région va mobiliser € sous 36 mois.

Lycées : un observatoire des violences

Dans le cadre de ce plan, la Région Occitanie propose la création d’une instance dédiée à la protection des usagers des lycées. Les rectorats, la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt seront associés à cet observatoire créé en 2021. Et qui poursuivra trois missions : partager les informations statistiques et d’études concernant le climat scolaire dans les lycées ; définir les procédures pour faciliter la diffusion de l’information entre les membres de l’Observatoire ; prioriser les actions pour répondre vite et bien aux demandes des lycées.
 

 

Vincent Coste
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

311 €

Appartement de type II composé d'une entrée, cuisine équipée avec plaque vi[...]

400 €

SECTEUR BOURRAN : Appartement de type 1 bis composé d'une pièce à vivre ave[...]

402 €

LOCATION APPARTEMENT T1BIS RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale t[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir