Les coprésidents du club photo gardent le moral

  • Un duo présidentiel dynamique et complémentaire.
    Un duo présidentiel dynamique et complémentaire.
Publié le

Avec une actualité réduite, le confinement est l’occasion de mettre en avant tous ces porteurs du milieu associatif qui font la qualité de vie d’un territoire.

Sportives, culturelles, caritatives, Espalion a la chance de compter un peu plus d’une centaine d’associations avec à leur tête des présidents engagés qui méritent la reconnaissance de tous. Aujourd’hui place à Étiennette Rames et Daniel Lacan, coprésidents du club photo "Objectif Causse et Lot".

Que représente la photo pour vous ?

Étiennette Rames. La photographie est une passion depuis mon plus jeune âge. Elle est le pivot qui me sert à développer toutes les autres formes d’expressions artistiques. La prise de vue, la composition et surtout le développement m’intéressent particulièrement et je n’hésite pas à utiliser des logiciels. Ils me permettent de réaliser des créations dans le cadre professionnel mais aussi pour mon plaisir. Mon appareil photo est toujours près de moi.

Daniel Lacan. J’ai toujours été passionné par la photo depuis mon adolescence. J’ai eu mon premier appareil pour ma communion. Parmi les activités artistiques proposées au collège il y avait un atelier photo. Après quelques essais avec mon petit instamatic j’ai vite été frustré par le "tout automatique". J’ai acheté mon premier reflex : un Zénit. J’ai toujours continué à faire de la photo en y consacrant plus ou moins de temps. Au début des années 2010 un photographe professionnel installé a Espalion a souhaité refaire vivre le photo-club d’Espalion en sommeil depuis le passage au numérique. J’ai rapidement rejoint le groupe. À l’aube de ma retraite j’ai intégré le bureau avant de partager la présidence avec Étiennette.

Un mot sur votre club

E.R. Pour moi la priorité de l’association est de partager sa passion de la photographie dans la convivialité.

D.L. Toujours en essayant de varier les plaisirs, nous nous réunissons les jeudis soir tous les quinze jours, et un dimanche par mois à Bozouls dans un local mis à notre disposition par la municipalité.

Comment vivez-vous cette période de confinement ? E.R. Le soir où nous nous sommes réunis pour la dernière fois j’ai eu le sentiment de laisser tout ce que nous avions entrepris pour notre future exposition en suspens… et pour un bon bout de temps. J’espère que la Covid-19 ne nous empêchera pas d’aller au bout de ce projet. Pour ma part, je travaille sur la création d’un nouveau support photo ultra-polyvalent.

Arrivez-vous à garder le contact avec les adhérents ?

E.R. Nous pouvons communiquer et continuer à partager nos photos pour ceux qui le souhaitent par mail. J’invite chacun à réaliser une carte de vœux pour l’année à venir et, si besoin, je reste à leur disposition pour la finaliser. Ces cartes photos peuvent trouver une place sur le site du club.

D.L. Les propositions faites lors du dernier confinement sont toujours valables. Envoyer des photos sur le blog du club, classer les fichiers… Mais manque la convivialité.

Quels sont vos espoirs pour l’après Covid ?

E.R. J’espère que cette pause forcée ne perturbera pas trop nos projets et que les adhérents ne perdront pas l’enthousiasme qui nous anime. Il nous faudra redémarrer sur les chapeaux de roues pour faire aboutir le projet d’exposition.

D.L. Pour ma part, j’espère d’abord que chacun soit épargné par la pandémie, que nous puissions nous retrouver au plus vite dans des conditions normales et que de nouvelles personnes aient envie nous rejoindre.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

129000 €

En plein coeur d'Espalion, vous serez séduit par les volumes qu'offre cet a[...]

268 €

Studio entièrement équipé (cuisine équipée, machine à laver...) en rez-de-c[...]

350 €

A Louer appartement T2 en centre ville d'Espalion. Ce bien de 39 m2 compren[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir