Espalion : le projet McDo fait des vagues au bord du Lot

  • Le Mc Donald’s se ferait en lieu et place de l’actuelle station-service à côté du Super U qui elle, se construit actuellement de l’autre côté de la route.
    Le Mc Donald’s se ferait en lieu et place de l’actuelle station-service à côté du Super U qui elle, se construit actuellement de l’autre côté de la route.
Publié le , mis à jour

Un collectif s’est constitué pour dénoncer le projet que ne confirme pas (encore) la municipalité.

Y aura-t-il à manger un Big Mac au pied de l’Aubrac ? À cette question, le collectif "Pas de micmac à Espalion" s’est constitué, pétition à la clef sur internet. En parallèle, l’association "Notre Espalion" présidée par Léo Garrel, a organisé des débats sur le sujet. " Le collectif s’est créé contre ce projet de McDo car nous pensons que cela va défigurer le territoire du Nord-Aveyron, en terme identitaire, en terme social avec des emplois précaires (trente-cinq emplois seraient envisagés, NDLR), économique en faisant perdre des clients au centre-ville, et en termes de qualité de consommation. "

Des arguments repris par l’association pour la promotion de l’agriculture biologique en Aveyron (Apaba) qui soulève aussi l’impact environnemental " avec un modèle agricole et une approche ‘’extractiviste’’ des écosystèmes responsable de 25 à 30 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. "

La Confédération Paysanne, opposée aussi à l’implantation de cette enseigne dont elle avait démonté le premier en Aveyron en 1999 symbolisant la malbouffe, vient d’adresser en ce sens une lettre ouverte au maire d’Espalion dont voici un extrait : " La nourriture servie dans cette chaîne est standardisée, industrielle et majoritairement importée d’ailleurs. Elle contribue à soutenir un modèle agricole intensif, obsolète. Elle est bien loin des produits de qualité, fabriqués localement, par de petits producteurs nombreux et qui participent ou participeraient à la dynamique du territoire. " Les opposants ont aussi reçu l’appui de l’association Canopée 12 qui milite pour les achats locaux.

Face à cela, Éric Picard, maire d’Espalion, répond que "le permis d’instruction est en cours et que la mairie n’a pas à se positionner car elle n’en a pas le pouvoir" mais voit dans ce projet "l’attractivité d’Espalion".

Et d’ajouter : "Trois commerces ont ouvert depuis la rentrée en centre-ville, il ne faut donc pas opposer petit commerce et grande enseigne, le territoire est dynamique partout."

Attractivité et bien manger ne vont pas forcément de pair et Espalion pourrait devenir le septième établissement de l’enseigne américaine en Aveyron. Pendant ce temps, sur l’Aubrac, le buron de Born vient lui, de réaliser 30 000 couverts pendant la période estivale. Le choix du roi.

Pétition sur le site www.change.org

Un collectif s’est constitué pour dénoncer le projet que ne confirme pas (encore) la municipalité.

Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

85600 €

EXCLUSIF, au coeur de ville d'ESPALION !! Grand appartement de Type 2 de pl[...]

131500 €

Immeuble situé en plein coeur d'Espalion, il se compose en 4 logements : Au[...]

110000 €

Appartement duplex d'environ 95m2 habitables, pièce de vie spacieuse avec c[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?