Rodez Aveyron football : les coups de pied arrêtés, cette solution (pas que) palliative

Abonnés
  • Rémy Boissier, au coup franc encore samedi soir.
    Rémy Boissier, au coup franc encore samedi soir. JLB
Publié le

Cette saison, 45 % des buts inscrits par les Ruthénois l’ont été à la suite d’une phase de jeu arrêtée. Tout sauf un hasard pour le barragiste qui s’est sorti d’une situation délicate samedi dans le Nord après un bon coup franc.

Alors certes, le coup franc excentré de Boissier pour son duettiste de l’entre-jeu Douline lors de l’égalisation samedi, en deuxième période à Valenciennes (1-1), n’a pas atterri directement sur la tête de l’homme du match ; ayant eu besoin d’une prolongation ruthénoise du premier vers le second poteau. Mais tout de même. Encore une fois, pour la quatrième en neuf buts inscrits depuis les...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • ✓ Publicités limitées
Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?