Foissac défend son service d’assainissement

  • Emmanuel Destruel, le maire de Foissac.
    Emmanuel Destruel, le maire de Foissac.
Publié le

"Devons-nous continuer à défendre les services publics de proximité ?". Sous ce titre Emmanuel Destruel, le maire de Foissac, et son conseil municipal adressent une lettre ouverte aux élus.

"Mesdames et messieurs les élus, vous aurez dans les prochains jours à vous prononcer sur le maintien ou la disparition du service Spanc du Syndicat Mixte des Eaux de Foissac. Vos délégués se sont déjà exprimés lors de la réunion du SMEF du 10 novembre 2020. C’est avec effarement que nous prenons la mesure du résultat de ce vote. Aussi, nous voulons penser qu’il s’agit d’un malentendu et qu’en tout état de cause nos représentants au sein du SMEF n’ont pas su utiliser les bons arguments pour vous convaincre de garder en milieu rural ce service public de proximité dont vous avez le contrôle.

Le Service public d’assainissement non collectif de notre petit syndicat des eaux a, jusqu’à présent, rempli sa fonction convenablement, à un tarif tout à fait concurrentiel et à la satisfaction des usagers. Encore la semaine dernière un artisan des travaux publics nous demandait de garder ce service public de proximité dans son état actuel, car sa réactivité est sans commune mesure avec celui des Spanc voisins. Ce constat n’est pas une surprise. Les petites structures locales sont toujours plus réactives et proches des usagers que les grandes structures. C’est d’ailleurs leur raison d’être et les Françaises et Français plébiscitent les services publics de proximité. Les élus auraient-ils un autre regard ? Nous ne le pensons pas.

Comprenez notre effarement de voir nos homologues élus ruraux se prononcer favorablement à la suppression d’un service public de proximité en milieu rural au profit d’une plus grande structure sur laquelle ils n’auront qu’une vue lointaine.

Il ne s’agit donc pas uniquement de transférer une compétence mais il en va aussi de votre (notre) souveraineté d’élus municipaux.

Pouvons-nous moralement prétendre défendre les services publics de proximité chers à nos administrés, et en même temps les détruire ? Pour notre part, nous pensons qu’il est du devoir de l’élu rural de les défendre.

Aussi nous appelons à voter en faveur du maintien du Service public d’assainissement non collectif du Syndicat Mixte des Eaux de Foissac pour qu’il puisse continuer à assurer ce service au plus près des usagers sous le contrôle bienveillant et vigilant des élus ruraux qui les composent."

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

425 €

A LOUER TRES AGREABLE T2/T3 D'UNE SURFACE DE 65 M2 SITUE EN 1er ETAGE D'UN [...]

29000 €

A quelques minutes de Villefranche et des commerces, beau terrain plat et a[...]

1050000 €

BIEN HISTORIQUE ! ANCIENNE BANQUE DE FRANCE. Immeuble de 2 434 m2 (en surfa[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?