Rodez : Thibaut Noël, ex-malade du covid-19, témoigne auprès des collégiens de Jean-Moulin

  • Thibaut Noël est passé dans quatre classes de 3e et une de 4e pour parler du Covid-19 et de sa convalescence.
    Thibaut Noël est passé dans quatre classes de 3e et une de 4e pour parler du Covid-19 et de sa convalescence. J-A. Torres
Publié le

Vingt-cinq ans, sportif et en pleine santé, Thibaut Noël a dû passer une semaine en réanimation, en septembre dernier, après avoir été infecté par le Covid-19. Hier, il est revenu dans son ancien collège pour expliquer aux élèves que ça n’arrive pas qu’aux autres… mais aussi aux jeunes.

Un témoignage vaut mille spots publicitaires. Le temps de quelques heures, mardi 24 novembre, cent cinquante élèves du collège Jean- Moulin ont écouté et discuté avec Thibaut Noël. Le rugbyman ruthénois a développé des symptômes graves du Covid-19, dont il subit encore les effets au niveau du cœur et des poumons. Ancien élève du collège, mais aussi joueur du Rodez Rugby, il a été invité à partager son témoignage avec les 3e par Jérôme Broseta, prof de sport et coach du XV ruthénois, et Christel Cancé, infirmière du collège.

De la théorie à la pratique

"Le protocole sanitaire est contraignant. Mais le témoignage de Thibaut a montré aux élèves qu’il était nécessaire et que personne n’était à l’abri", précise Christine Arrouzé, principale du collège. Les yeux rivés sur le jeune homme, les collégiens ont accueilli son récit sur l’hôpital, la convalescence et le long chemin de la reprise sportive, avec grande attention.

" Je ne suis pas là pour vous faire la morale, mais pour vous sensibiliser ", a répété Thibaut. Et ses auditeurs du jour l’ont bien compris. Ils ont profité de l’avoir sous la main pour lui poser les questions qui les taraudaient. " Est-ce que ça fait mal le test Covid ? Comment est-ce que tu l’as annoncé à ta famille ? Est-ce que tu as souffert ? Est-ce que tu as eu peur ? Est-ce que tu es guéri maintenant ? " Et même des questions sur le vaccin… Mais là, ni Thibaut, ni Christel Cancé n’avaient de réponse.

Témoignage relais

Au-delà de la valeur vivante du témoignage, qui captive bien plus que toute autre forme de conseil, le but de l’opération était aussi la transmission. " Les élèves de 3e vont ensuite partager ce qu’ils ont retenu avec les 4e, les 5e et les 6e, explique la principale. Nous avions besoin de trouver des relais, des moyens d’attirer leur attention. "

Et ce rappel des gestes barrières prend encore plus de sens à l’approche des fêtes. "Personne n’est égal face à ce virus", rappelle Thibaut Noël, qui, aussi costaud et entraîné qu’il l’est, ressentait "l’effet d’un sprint quand il marchait dix mètres".

Enrichi de cette rencontre, l’établissement espère poursuivre sur sa lancée en invitant d’autres témoins. Pour que leurs collégiens trouvent des réponses dans la vraie vie plutôt que dans les on-dit.

Margot Pougenq
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

370 €

Appartement T1Bis, de 32 m2, comprenant : - une entrée avec visiophone, un [...]

308 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une entrée ouvert sur salon [...]

425 €

Dans une résidence proche du lycée Monteil et à deux pas du centre ville ve[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?