Covid-19 : une « décrue » enfin visible à l’hôpital de Rodez

  • Six personnes atteintes du coronavirus sont toujours en réanimation à l'hôpital de Rodez.
    Six personnes atteintes du coronavirus sont toujours en réanimation à l'hôpital de Rodez. Centre Presse - José A. Torres
Publié le , mis à jour

Six personnes atteintes du coronavirus étaient toujours en réanimation ce jeudi à l'hôpital de Rodez. 

S’il est bien trop tôt pour crier victoire face à la deuxième vague épidémique - « Elle n'est pas derrière nous et n'est pas terminée », a d’ailleurs rappelé le ministre de la Santé, Olivier Véran, ce mercredi matin -, les premiers signes encourageants du confinement actuel se font ressentir dans les hôpitaux français. A Rodez, on peut d’ailleurs enfin parler de « décrue », avec un nombre de patients pris en charge en baisse ces derniers jours. Actuellement, 22 personnes atteintes du coronavirus occupent les lits des zones Covid et six personnes étaient toujours en réanimation ce jeudi à 14 heures, contre huit en début de semaine. En début de semaine, l'Agence Régionale de Santé en Occitanie avait d'ailleurs précisé que "pour la première fois depuis cet été, les principaux indicateurs de surveillance épidémiologique Covid-19 s’orientent à la baisse."

Atténuer la déprogrammation, l'autre enjeu

« Certes, on observe une décrue mais on reste toujours très proche des niveaux les plus élevés connus depuis le début de l’épidémie. Plus que jamais, les gestes barrières et mesures gouvernementales doivent être respectés afin de voir la courbe poursuivre sa descente dans les semaines à venir », explique le directeur du centre hospitalier, Vincent Prévoteau. Pour ce dernier, l'autre enjeu se situe également dans les interventions hors-Covid, après une forte déprogrammation lors de cette seconde vague (70%). « On se doit de rattraper le plus vite possible le retard, celui de cette deuxième vague mais également de la première », confie-t-il, à la veille d’une période de fêtes traditionnellement chargée pour les hôpitaux.

En attendant, le Premier ministre, Jean Castex, a affirmé ce jeudi midi, lors d'une conférence de presse, que « les cinq semaines à venir seront décisives ».

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

601 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ T3 Une entrée avec placard, une cuisine, un séjo[...]

523 €

LOCATION APPARTEMENT T2 RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale trav[...]

273 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Au rdc : salle d'eau Au 1er [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?