Aveyron : desserrer l’étau… sans se relâcher

Abonnés
  • La préfète Valérie  Michel-Moreaux aux côtés de Pierre Bressoles, son directeur des services du cabinet.
    La préfète Valérie Michel-Moreaux aux côtés de Pierre Bressoles, son directeur des services du cabinet.
Publié le

L’Aveyron peut se prévaloir d’une situation sanitaire un peu moins tendue, mais suivra en tout point la première étape du déconfinement qui s’amorce ce samedi 28 novembre.

Ce confinement de novembre a finalement porté ses fruits si l’on en croit la situation sanitaire enregistrée hier vendredi (lire ci-dessous) : le taux d’incidence qui mesure la propagation du virus a chuté sous la barre des 100 personnes contaminées pour 100 000 habitants, soit cinq fois moins qu’au 11 novembre. Vigilance pour les fêtes Mais le taux reste élevé et la situation fragile, " la...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • ✓ Publicités limitées
Christophe Cathala
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?