Olivier Boreau, l’invité surprise de Loïc Randeynes

  • Olivier Boreau n’était plus venu à Decazeville depuis 20 ans. Olivier Boreau n’était plus venu à Decazeville depuis 20 ans.
    Olivier Boreau n’était plus venu à Decazeville depuis 20 ans.
  • Beaucoup d’émotion aussi parmi le public.
    Beaucoup d’émotion aussi parmi le public.
Publié le

Il n’est pas trop tard pour revenir sur la conférence de Loïc Randeynes qu’il a tenue au cinéma La Strada afin de présenter son livre. Intitulé Decazeville, 120 ans de musique en harmonie. L’ouvrage a reçu un accueil très positif : belle mise en page, qualité des photos, nombreuses informations, recherches historiques poussées, sujets inédits, etc.

Flambeau mélodieux

On ressentit beaucoup de convivialité, d’émotion, de chaleur humaine suite à ces retrouvailles. Il en a émané comme un fluide, un courant amical qui relie toutes les personnes qui ont fréquenté la Lyre decazevilloise, sur un temps plus ou moins long. C’est quelque chose de spécial, d’impalpable en fait, confirmant si besoin est les notions de solidarité et de réciprocité que procurent un orchestre d’harmonie et la musique en général, une sorte de flambeau mélodieux que l’on se passe de génération à génération.

Surprise

Le temps fort a été la présence du compositeur Olivier Boreau. Venu de la région de Chalon-sur-Saône, il est le lauréat du concours national de composition pour le Centenaire de la Lyre, une étape importante de la vie de l’association.

Installé incognito dans le public, le conférencier a ménagé l’effet de surprise.

Voilà vingt ans – jour pour jour – qu’Olivier, compositeur renommé, n’était pas revenu à Decazeville : une vive émotion pour lui-même et les sociétaires de cette époque.

Émotion

Au fil de sa conférence, Loïc avait déjà fait monter sur scène des anciens chefs de musique de la Lyre, tout émus d’évoquer quelques anecdotes, des absents ayant été excusés.

Vous pourrez retrouver tous ces personnages qui ont contribué à la formation musicale et à l’orchestre decazevillois en vous rapportant au livre. Même chose pour les présidents.

Dommage que nous étions déjà en période de couvre-feu, sinon ces retrouvailles auraient été encore plus grandioses, plus chaleureuses. Quoi qu’il en soit, le plaisir d’être là partagé par tous.

Didier Latapie
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

190800 €

HOME PATRIMOINE IMMOBILIER vous propose cet ancien HOTEL RESTAURANT et son [...]

90000 €

Decazeville : Venez découvrir cette maison T3 nichée au coeur de ville, sur[...]

135000 €

Située sur la commune de DECAZEVILLE, sur un terrain de 719m2, une maison d[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?