Bassin decazevillois : retraite bien méritée chez les pompiers pour le lieutenant Robert Garcia

  • Le lieutenant Robert Garcia à quelques jours de sa retraite.
    Le lieutenant Robert Garcia à quelques jours de sa retraite. repro cpa
Publié le , mis à jour

Après 43 ans d’activité, le lieutenant Robert Garcia fait valoir ses droits à la retraite et quitte l’uniforme ce 30 novembre. Un personnage, pour ne pas dire une personnalité du Bassin !

Né dans une caserne de sapeurs-pompiers, Robert Garcia est né le 9 février 1955 dans la caserne des pompiers de Miramont, déjà un présage pour son avenir. "En effet, précise l’intéressé, mon père, pompier volontaire, était alors lieutenant adjoint au chef de centre, alors qu’à cette époque il n’y avait pas de pompiers professionnels dans le Bassin. J’ai donc baigné toute ma vie dans le cercle et l’ambiance des sapeurs-pompiers. Alors, c’était la sirène qui appelait les pompiers, pour ceux qui ne logeaient pas sur place, à rejoindre la caserne. Dès le jour de mes 18 ans, j’ai signé mon engagement de pompier volontaire. À cette époque, je travaillais aux AFD (Aciéries fonderies Decazeville). Pour la petite anecdote, c’est François Marty, alors directeur des ressources humaines, qui m’avait recruté".

Pompier professionnel

Robert Garcia a ensuite été embauché en qualité d’employé communal. " À cette période, précise-t’il, la mairie de Decazeville avait mis en place des sapeurs-pompiers permanents. Désigné à l’un de ces postes j’ai rapidement été élu représentant de cette catégorie de pompiers en Midi-Pyrénées en poste à Decazeville. J’étais logé à la caserne et j’y travaillais sous les ordres d’un pompier professionnel en qualité d’administrateur tout en participant bien évidemment aux interventions. En 1984, alors que j’étais adjudant pompier volontaire, je me suis présenté au concours de pompier professionnel à Albi. Admis, je suis donc devenu pompier professionnel au grade de première classe ".

Confronté à des drames

"Durant les 48 ans de ma carrière, explique ce pompier professionnel, j’ai toujours sur la brèche assuré mes fonctions avec la même envie de servir, souvent aux dépens de ma vie familiale. Je remercie d’ailleurs mon épouse de m’avoir toujours accompagné et soutenu.

J’ai bien évidemment connu bien des drames liés à mes fonctions qui m’ont profondément marqué, avec notamment la perte de quatre pompiers volontaires morts en service : Jacques, 20 ans, Didier, Philippe et Cyril, sans oublier la disparition d’anciens pompiers que j’avais connus au cours de ma carrière".

Nostalgie et devoir accompli

Une carrière qui s’est déroulée principalement dans le Bassin hormis une coupure de trois ans en qualité de chef de salle au Codis à Rodez durant trois ans.

Des faits marquants : les grosses inondations catastrophiques de Nîmes et des environs ; les renforts dans les colonnes de feux de forêts dans l’Hérault, le Gard, les Bouches-du-Rhône et le Var ; la grosse explosion AZF de Toulouse pour la prise en charge de blessés durant une semaine…

" Au cours de ces 48 ans de carrière, poursuit-il, j’ai connu neuf chefs de Centre et autant de directeurs du département et assuré durant plusieurs mois et à deux reprises les fonctions de chef de Centre. Je quitte mes fonctions avec un brin de nostalgie mais avec la notion du devoir accompli " conclut Robert Garcia.

Adjoint à la sécurité à la mairie, Robert Garcia cependant sera toujours sur la brèche. Élu sur la liste de François Marty il assure les fonctions d’adjoint à la sécurité à la mairie de Decazeville, des fonctions qui rentrent parfaitement dans ses compétences.

 

B.C.
Voir les commentaires
L'immobilier à Viviez

178000 €

Viviez : Immeuble de 5 appartements sur 4 niveaux ; comprenant : - au rez-d[...]

70750 €

Proche Viviez, dans quartier calme, maison mitoyenne d'un côté de type 3 co[...]

81750 €

Home patrimoine vous propose en exclusivité sur Viviez cette maison de type[...]

Toutes les annonces immobilières de Viviez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?