Football : vers une annulation de la Coupe de France 2020-2021 ?

  • La Coupe de France ira-t-elle au bout cette saison ?
    La Coupe de France ira-t-elle au bout cette saison ? repro cpa
Publié le , mis à jour

Noël Le Graët, président de la fédération française de football, s’est montré pessimiste quant à la possibilité de voir la compétition aller au bout : " C'est presque cuit ". Et les Aveyronnais réagissent.

Après avoir été sauvée de justesse la saison dernière (la finale entre le PSG et Saint-Etienne, initialement prévue le 25 avril, avait été reportée au 24 juillet et disputée à huis clos, en raison de la pandémie de Covid-19), la Coupe de France échappera-t-elle cette année encore aux conséquences de la crise sanitaire ? La tendance à l’heure actuelle n’est pas du tout à l’optimisme. En cause : le deuxième confinement, synonyme de suspension des compétitions pour les clubs amateurs depuis le 30 octobre et, en l’état actuel des choses, jusqu’au 20 janvier. Un laps de temps pendant lequel devaient normalement se dérouler les sixième, septième et huitième tours (ce dernier marquant l’entrée en lice des clubs de Ligue 2, dont Rodez), ainsi que les trente-deuxièmes (entrée dans la compétition des formations de Ligue 1) et seizièmes de finale, mais qui se résume désormais à une période blanche, avec, comme corollaire, la question de savoir s’il est possible, et de quelle manière, de s’adapter, notamment sur le plan du calendrier. Une question à laquelle Noël Le Graët, président de la fédération française de football, a répondu il y a quelques jours, au micro de France 3. "Je pense qu’on va avoir du mal à rattraper le retard", a-t-il reconnu, avant d’ajouter : "Je pensais qu’on aurait pu jouer un peu plus vite. Si j’écoute bien ce qui a été dit, on ne pourra pas reprendre l’entraînement avant le 20 ou le 21 janvier, ce qui fait démarrer en février. C’est presque cuit. Je ne vois pas comment disputer cette compétition sauf à jouer jusqu’à fin juillet. La décision mérite une réunion importante à la fédération la semaine prochaine (cette semaine, NDLR) pour imaginer un calendrier qui puisse tenir la route, aussi bien pour le football pro que pour le football amateur."

Cette annulation, si elle venait à être actée, concernerait deux clubs du département : Rodez et Onet-le-Château, qui devait aller affronter Tarbes le 1er novembre, pour le compte du sixième tour.

"Il y a des choses plus graves, bien plus importantes. On avait un calendrier déjà très, très, très chargé. Si la Coupe de France venait à être annulée, ce serait plutôt dommageable pour la fédération et les clubs amateurs. De notre côté, en tant que club pro, je pense qu’on est plus inquiets par rapport aux dotations liées aux droits audiovisuels qu’à celles liées à la Coupe de France. Mon premier objectif est d’être en pro l’année prochaine", a réagi Laurent Peyrelade, tandis que son homologue castonétois, Yoan Boscus, a déclaré : "ça ne me met évidemment pas en joie car on voulait jouer un tour de plus, contre une équipe de notre niveau qui plus est (R1), ce qui offrait de vraies chances de qualification. Les tours à venir assuraient également une petite rentrée d’argent et même s’ils engendrent aussi des coûts, c’est toujours intéressant. Si ça venait à être annulé, se poserait aussi la question des sanctions prises contre les joueurs dans cette compétition. ça, ça nous concerne, mais à l’heure actuelle, au-delà de la Coupe de France, ce qui nous intéresse est juste de pouvoir retourner sur les terrains. La priorité est de reprendre la compétition".

Delpal : « Il va falloir faire des choix »

Le président du district a réagi à la déclaration de Noël Le Graët, hier : « J’étais au courant que les ligues et la fédération planchaient sur le sujet des dates et du prochain calendrier. Plusieurs problématiques existent, avec notamment les deux derniers tours régionaux (le sixième et le septième, NDLR), qui restent à jouer et dont il faut déterminer les dates, mais aussi l’entrée en lice des clubs de Ligue 1 en trente-deuxièmes de finale. Les clubs professionnels ont un calendrier déjà très chargé et très peu de disponibilités. Si la Coupe de France venait à être annulée, cela libérerait quelques dates, mais plus en ligue qu’en district. En tout cas, il est certain qu’il va falloir faire des choix. »


 

 

CPA
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

294 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Pièce principale avec coin[...]

240 €

Studio équipé proche de l'IUT, lycée Monteil et resto U. Parking privé à la[...]

289 €

LOCATION APPARTEMENT SANS FRAIS D AGENCE Une pièce principale avec placard-[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?