Premières molaires : une nouvelle poussée dentaire à 6 ans

  • Premières molaires : une nouvelle poussée dentaire à 6 ans
    Premières molaires : une nouvelle poussée dentaire à 6 ans
Publié le , mis à jour

Si on vous dit poussée dentaire, vous pensez naturellement à un bébé aux joues rouges en pleurs. Or l’apparition, parfois douloureuse, de nouvelles quenottes n’est pas réservée aux nourrissons. A 6 ans environ, les enfants sentent à nouveau la percée de dents nouvelles : les premières molaires.

Les premières molaires apparaissent derrière les dents de lait, sans qu’elles remplacent elles-mêmes d’autres dents. Leur éruption n’est donc pas précédée de la chute de dents de lait. C’est vers l’âge de six ans que ces premières dents permanentes font leur sortie. Egalement connues sous le nom de "molaires de six ans", justement, elles poussent dans le fond de la bouche en plus des 20 dents temporaires.

Votre enfant peut alors se plaindre de douleurs de la gencive ou avoir la joue rouge et chaude. Vous pouvez ponctuellement soulager sa douleur avec du paracétamol, en respectant strictement la posologie. L’application de froid et/ou le massage de la gencive peuvent aussi l’apaiser. Si la douleur persiste, consultez votre dentiste.

Vigilance même si ça ne fait pas mal

Parfois l’arrivée des première dents définitives passe inaperçue. Restez cependant vigilant car ces dents sont fragiles et souvent cariées. Indiquez à votre enfant de les brosser dès leur apparition. Si c’est trop douloureux au moment de la percée, proposez-lui de passer un peu de dentifrice dessus avec son doigt. Et consultez un dentiste régulièrement. Le programme M’T dents de l’Assurance-maladie propose des examens bucco-dentaires réguliers et de soins complémentaires gratuits pour les enfants à partie de 3 ans.

Ensuite, vers 12 ans : la deuxième molaire définitive percera. Suivra, vers 18 ans, la troisième molaire définitive ou dent de sagesse. Au total, la denture d’adulte comprendra par mâchoire : 4 incisives, 2 canines, 4 prémolaires, 6 molaires.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?