Espalion. Fixes, Salanson, Malaret, des noms qui ont marqué le sport

Abonnés
  • Les U11 d’Espalion, lauréats du challenge Malaret-Aldebert, l’an passé.
    Les U11 d’Espalion, lauréats du challenge Malaret-Aldebert, l’an passé.
Publié le , mis à jour
CORRESPONDANT

Plusieurs dirigeants locaux, qui se sont dévoués au sein d’associations sportives, ont laissé leur nom à des installations ou manifestations diverses.

Le nouveau gymnase, route de Saint-Pierre, dispose d’un splendide dojo de 250 m2 de tatamis, qui porte le nom de Claude Fixes. Un hommage mérité pour celui qui s’est dévoué durant près de 40 ans, à la cause du judo, un sport qui apprend des valeurs comme la maîtrise de soi, le respect… Claude Fixes a participé en 1965 à l’implantation à Espalion du judo club, section de Rodez. Il dispense des cours aux jeunes judokas, obtient le brevet d’État d’animateur et la ceinture noire 2e dan technique en 1974, puis le brevet d’état de moniteur en 1976. Il préside le club en 1999 et en 2000. Une action incessante qui est récompensée par l’attribution de la médaille d’or de la Fédération Française de Judo et la médaille d’or de la Jeunesse et des sports.

La grande salle du centre Francis-Poulenc porte, elle, le nom de Michel Salanson dont l’engagement à la cause du hockey s’est manifesté pendant plus de trente années. Professeur d’anglais au collège-lycée Immaculée Conception, il a passé un an outre-manche en 1969, pour y perfectionner sa pratique de la langue de Shakespeare. Il y a appris la pratique du hockey, en scolaire et en club. De retour à Espalion, il anime cette activité inédite hors du temps scolaire pour les écoliers, mais aussi pour les parents. Il préside le hockey club qui voit le jour en 1979. Des pratiquants de tous âges se manifestent, y compris des vétérans. Une équipe remporte le titre national UGSEL minime en 1990. Parallèlement sont organisés des tournois qui amènent dans la cité des équipes prestigieuses de Paris, Strasbourg, Montpellier, Toulouse, le Bataillon de Joinville… Mais aussi des Anglais, des Gallois, des Australiens. Le club se déplace à Barcelone, à Canterbury en Angleterre, à Ammanford au Pays de Galles. Des actions de promotion sont organisées dans la région et durant l’été pour les vacanciers. Michel Salanson a reçu la médaille d’argent de la Jeunesse et des sports, et en 2010 la médaille de la ville d’Espalion.

Ils n’ont pas donné leur nom à des installations sportives, mais à deux challenges ouverts aux jeunes footballeurs de moins de 11 ans et moins de 13 ans, qui se disputent chaque année à Pentecôte et attirent de nombreux jeunes de la région et même de Toulouse, Béziers ou Le Côteau.

Les challenges Maurice-Malaret et Paul-Aldebert constituent, pour l’un un hommage à un dirigeant qui a donné beaucoup de son temps à l’USE, pour l’autre à un talentueux joueur.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?