L’école sur la voie du label "Éco École"

Abonnés
  • Ci-dessus, les élèves de maternelle à la cantine, et ci-contre les six éco-délégués élus par leurs camarades.
    Ci-dessus, les élèves de maternelle à la cantine, et ci-contre les six éco-délégués élus par leurs camarades.
Publié le

Des actions en faveur de l’environnement, notamment autour du tri, avaient déjà été menées à l’école. Mais, cette année la directrice Vanessa Coppo et son collègue enseignant, Christophe Louge-Soule, ont souhaité aller plus loin dans la démarche. Avec en ligne de mire, le label "Éco École", label international d’éducation au développement durable.

Les enfants sont pleinement intégrés au projet, avec six éco- délégués (trois pour le cours élémentaire et trois pour le cours moyen) qui représentent leurs camarades. Ils participent au comité de pilotage formé de l’Inspecteur de l’Éducation nationale, du maire, des deux enseignants, du cantinier, Olivier Martins, d’une représentante des Atsem, Catherine Bouyssou, et de parents d’élèves.

Santé et alimentation

Le choix du thème de la santé a été fait. "Parce qu’il permet de travailler sur l’alimentation", explique Vanessa Coppo. Une enquête a été menée au mois d’octobre auprès des familles, de la mairie et de l’équipe de l’école. L’analyse en a été faite au retour des vacances de Toussaint.

Qu’en ressort-il ? Quatre points se dégagent. La directrice les résume : "Les familles souhaitent plus d’informations. Les élèves les plus jeunes n’ont pas conscience de l’importance du sommeil. Il y a des questions sur les repas servis à la cantine (origine des produits, volonté des enfants d’élaborer des menus, d’avoir des repas à thème, constat de repas trop bruyants). Il est jugé aussi que le cadre de vie des élèves doit être amélioré (cour extérieure)." Plusieurs de ces préconisations ont été mises en œuvre : note d’information aux familles sur les polluants de l’air, intervention de l’infirmière scolaire sur la question du sommeil, origine des produits écrite sur les menus, élaboration d’un menu une fois par mois par les enfants en liaison avec le cantinier, découverte de nouvelles saveurs et chasse au gaspi, travail en classe sur le problème du bruit. La mairie a aussi pris en compte l’amélioration du cadre de vie avec la mise en place, l’an prochain, de bancs circulaires dans la cour, le fleurissement de la cour au printemps (par les élèves).

L’équipe enseignante a pour sa part mis en évidence l’importance d’une pratique sportive régulière. Aussi l’école s’est affiliée à l’Usep, ce qui lui permettra de bénéficier de l’intervention d’éducateurs sportifs et de participer à des regroupements. Les enseignants dispensent aussi une formation aux premiers secours aux élèves.

Le comité de pilotage doit se réunir en début d’année prochaine, puis au mois d’avril pour faire le bilan de l’action. Avec, peut-être, comme récompense le label "Éco École", dont l’attribution n’est pas automatique.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Savignac

499000 €

COUP DE COEUR A SAVIGNACVenez découvrir ce bien atypique, climatisé, de 288[...]

193000 €

A 12 kilomètres de Langon, maison de village en pierre avec jardin d'enviro[...]

367000 €

TRANSAXIA Sud-Ouest vous propose, à 10 minutes de Langon, cette belle maiso[...]

Toutes les annonces immobilières de Savignac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?