Bosch Rodez s'attend à une érosion supplémentaire de ses effectifs et à des annonces gouvernementales

  • Un plan de retraite anticipé et des annonces gouvernementales attendent les salariés prochainement
    Un plan de retraite anticipé et des annonces gouvernementales attendent les salariés prochainement Centre Presse - Centre Presse
Publié le

L'intersyndicale retient son souffle et attend une communication gouvernementale, ce mercredi, au sujet des résultats de l'étude concernant les véhicules thermiques éligibles à la vignette Crit'Air. En attendant, les représentants du personnel doivent faire face à une érosion des effectifs,qui concerne les salariés nés en 1963. Ce plan sera discuté et négocié pour une mise en œuvre à l'horizon 2022.
 

Les salariés de Bosch Rodez le savent, le jour où leur site aura des effectifs très bas, l'usine pourrait fermer. Cette logique les inquiète bien sûr, même si plusieurs solutions sont toujours envisagées pour diversifier le site de production, actuellement entièrement tourné vers le diesel. Vendredi dernier, les représentants du personnel avaient un rendez-vous, comme cela se fait annuellement, avec  Thomas Pauer, responsables de l'entité gérant la section diesel. Le responsable allemand ne les a pas rassurés sur une fermeture éventuelle du site. Il a même confirmé que cette "éventualité n'était pas à exclure, ce ne sont pas que des bêtises", rapporte un des élus du personnel. La réunion avait aussi pour objet de discuter d'un plan de départs en retraite anticipé, dans le cadre d'un DUE (Décision unique de l'employeur). Un peu plus d'une soixantaine de salariés, nés en 1963,  seraient visés par le plan, qui devrait être mis en œuvre à l'horizon 2022. Ces départs en retraite anticipés viennent s'ajouter aux 130  déjà actés pour les salariés nés en 1960, 61 et 62. Jusqu'à présent L'usine compte 1350 salariés. Cette "érosion" naturelle inquiète d'autant plus les représentants du personnel que les effectifs ne sont pas remplacés, bien évidemment.

Ce mardi, l'intersyndicale (CGT, Sud, CFE-CGC) qui s'est t constituée depuis vendredi dernier) assistait à un CSE. Elle n'a pas souhaité  faire de commentaires pour l'instant. Mais les représentants du personnel pensent certainement intervenir, ce mercredi 16 décembre, car ils sont dans l'attente d'une communication gouvernementale, au sujet des résultats de l'étude concernant les véhicules thermiques éligibles à la vignette Crit'Air. Cette annonce du gouvernement ferait suite  à un comité stratégique de la filière automobile. 

Rappelons que cela fait plusieurs années que les salariés nourrissent des espoirs de ce côté, car cette éligibilité à la vignette Crit'Air pourrait redorer le blason du diesel, et donc dévoiler un coin bleu de ce ciel si sombre, au dessus  sur Bosch Rodez.

 

S.O.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

251 €

SECTEUR IUT : Venez découvrir ce studio semi-meublé de 21 M2, situé da[...]

330 €

Ce studio situé dans une résidence sécurisée vous propose: Une pièce équipé[...]

370 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Un hall d'entrée avec placar[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?