Crespin : Florence At capture le monde plus vite que son ombre

Abonnés
  • Florence At vit désormais à Albi, entre son Crespin natal et Toulouse, où elle travaille encore largement.
    Florence At vit désormais à Albi, entre son Crespin natal et Toulouse, où elle travaille encore largement. L.C.
Publié le

Photojournaliste, la native de Crespin a publié son septième livre cet automne. Avec "Dans l’œil de Reza, dix leçons de photographie", cosigné avec le photographe iranien et son épouse écrivaine, ils mêlent leur expérience pour mettre en lumière le travail de professionnels trop bien cachés derrière leurs boîtiers.

Elle n’avait que 5 ans quand elle rêvait "d’être dans la télévision". Pourtant, c’est derrière l’objectif qu’elle officie depuis vingt ans maintenant. Photojournaliste, Florence At ne démord pas de son "attirance" pour l’image, pour "ces moments déjà morts" au moment où elle les capture et qu’elle s’efforce "de graver dans le marbre". La native de Crespin s’acharne ainsi, chaque jour, à "faire des photos pour arrêter le temps".

Ses premières photos remontent à la cour de récré du lycée Sainte-Procule, à Rodez, où elle était pensionnaire. Entre les quatre murs d’enceinte, elle apprend à "être libre" avec son premier appareil Reflex. Son chemin la mènera jusqu’à Toulouse puis Paris. Passionnée de sport, elle n’hésite pas à faire le pied de grue dans "la plus grosse agence photo", Vandystadt, pour obtenir son premier stage. Elle entre dans le métier en pleine effervescence : c’est l’été 1998 et toute la France vibre pour la Coupe du monde de football. Florence At est sur tous les terrains. "Bizarrement, c’est en passant deux mois loin du terrain, au service Archives de l’agence, que j’ai appris le plus, se souvient-elle. J’ai vu passer peut-être trois ou quatre mille clichés. La lumière, le cadrage, la photo de sport : c’était vraiment riche."

Et si l’Aveyronnaise quitte la capitale pour regagner Toulouse, elle n’en perd pas de vue le sport, qu’elle continue à capturer pour des documentaires. Florence At développe aussi des cours de photo pour les particuliers, expose ses projets au long cours, dispense des "workshops" dans des écoles de communication et partout en France pour la marque Canon. Membre du collectif de photojournalistes Divergence, elle couvre l’actualité pour la presse nationale, notamment les manifestations de Gilets jaunes, dernièrement à Toulouse.

Et c’est aussi en librairie que Florence At s’invite. En neuf ans, elle a publié quelque 7 ouvrages autour de son art. Le dernier en date s’intitule "Dix leçons de photographie : dans l’œil de Reza".

Humilité, patience et lumière

C’est en 2014, à Toulouse, qu’elle rencontre le photographe iranien Reza. Réfugié politique, il mène alors, en France, des ateliers avec des jeunes en insertion sociale. Cette année-là, c’est dans le quartier du Mirail qu’il s’installe et que Florence At rejoint le projet. "Ce que j’ai de suite aimé en lui, c’est son humanisme, raconte l’Aveyronnaise. Il a un discours puissant et une certaine sagesse.

J’admire particulièrement son travail de la lumière, son souci du détail et son œil positif même au milieu d’un champ de guerre."

Soucieux de "transmettre" leurs expériences complémentaires et "d’expliquer comment travaillent les photographes et reporters", Florence At et Reza sont parvenus, six ans après leur rencontre, à cet ouvrage, pensé pour ceux qui aiment la photo comme ceux qui veulent la comprendre. Humilité, patience, lumière, partage : à partir de dix grandes leçons, les deux professionnels décortiquent une image de Reza. "L’idée, c’est d’expliquer ce qui fait une bonne photo : comment elle a été prise, les choix qui ont été faits par le photographe en termes de cadrage, de technique, et de rendre tous ces éléments, a priori réservés aux pros, à tout le monde", détaille Florence At. L’ouvrage est cosigné avec l’épouse de Reza, Rachel. Loin de la furtivité des moments capturés, le livre, lui, a vocation à "rester". Et Florence At de conclure, comme une invitation au voyage : "J’aime l’idée de s’arrêter sur un bouquin dans ce monde où tout va vite".

"Dans l’œil de Reza : dix leçons de photographie", de Florence At, Rachel Deghati et Reza, éditions Dunod, 29€. Disponible dans toutes les librairies.
Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Lola Cros
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?