Rixe à Decazeville : deux frères condamnés à six et douze mois de prison

  • Face aux juges, les deux frères ont reconnu que l’alcool leur « avait fait faire n’importe quoi ».
    Face aux juges, les deux frères ont reconnu que l’alcool leur « avait fait faire n’importe quoi ». JAT
Publié le

Deux frères decazevillois ont été jugés en comparution immédiate, ce vendredi 8 janvier, devant le tribunal de Rodez.

C’est le genre d’affaires qui aurait pu vous conduire directement aux Assises », a déclaré d’emblée le représentant du parquet. Cette remarque, le procureur l’a faite vendredi après-midi, au tribunal de Rodez, à l’encontre de deux frères decazevillois. Ces derniers ont été jugés en comparution immédiate pour répondre des faits de violence aggravée en récidive et de dégradations du bien d’autrui en réunion. Des faits commis dans la soirée et la nuit du 5 au 6 janvier, à l’encontre d’un autre decazevillois, avec en toile de fond une importante consommation d’alcool.
Face aux juges, les deux frères ont reconnu que l’alcool leur « avait fait faire n’importe quoi ». Ils n’ont également pas nié les dégradations commises dans l’appartement de la victime présumée, cité de Miramont à Decazeville, ou encore le jet d’une bouteille contenant de l’essence en direction de la victime présumée. Une bouteille qu’ils avaient pris soin d’enflammer préalablement. Mais, selon les deux accusés présumés, « c’était pour se dégager de l’attaque perpétrée par la victime. » « Il a foncé sur nous avec deux autres personnes, se défend le plus âgé des deux. Ils avaient un sabre et des barres de fer et ils tapaient dans tous les sens », précise-t-il en renvoyant la juge Samii aux photos du véhicule dégradé prises par les policiers decazevillois. Une suite de représailles qui aurait pu mal finir dans l’un ou l’autre des deux camps.
Pour les avocats des deux frères, « il manque du monde dans le box des accusés. Vous jugez ces deux-là car ils ont déjà souvent eu maille à partir avec la justice, tandis que ce n’est pas le cas des autres mis en cause dans l’affaire », a notamment plaidé Mtre Laurent Bélanger. Ce à quoi le juge a répondu : « Ces derniers devront également répondre de leurs actes lors d’une prochaine audience. »
Le juge qui a ensuite condamné les deux frères à 12 mois de prison dont 6 avec sursis, obligation de soins et mise à l’épreuve pour le plus âgé et 18 de prison dont 6 avec sursis pour son cadet. Tous deux ont vu leur peine assortie d’un mandat de dépôt.
 

R.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

81500 €

Immeuble de rapport en parfait état. Ce petit immeuble est composé de deux [...]

90000 €

Decazeville : Venez découvrir cette maison T3 nichée au coeur de ville, sur[...]

99000 €

Jolie maison de ville de type 4 en très bon état avec garage et jardin, co[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?