Football : ce que le bilan de Rodez à mi-parcours dit sur son avenir

Abonnés
  • Vendredi soir à Nancy, la titularisation surprise d’Alan Kérouédan dans le couloir droit a été une (très) bonne surprise.
    Vendredi soir à Nancy, la titularisation surprise d’Alan Kérouédan dans le couloir droit a été une (très) bonne surprise. Cédric Jacquot (MaxPPP)
Publié le

Après un nouveau nul à Nancy vendredi 8 janvier au soir (2-2), les Ruthénois ont terminé la phase aller avec 16 points au compteur et une place de barragiste. Nous avons alors décortiqué le devenir des équipes en pareil cas à ce stade lors des dix dernières saisons pleines… De quoi être inquiet, mais aussi garder (un peu) espoir.

Les Ruthénois ont beau regarder devant eux – l’inverse serait anormal –, leur place de barragiste et, surtout, les seize petits points glanés en 19 matches n’inspirent pas à l’optimisme quant au fait qu’ils puissent satisfaire à leur objectif de maintien en Ligue 2 en fin de saison. Et si l’on regarde les chiffres des dix dernières saisons pleines, cela devient plutôt inquiétant. Plus mauvais...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • ✓ Publicités limitées
Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?