La Blaquière : la brasserie du Larzac, un début d’année qui mousse

Abonnés
  • Rémi Vignollet et Camille Foulquié ont reçu un cadeau du grand-père de cette dernière, tailleur de pierre. La stèle indiquera l’entrée de la nouvelle brasserie.    Rémi Vignollet et Camille Foulquié ont reçu un cadeau du grand-père de cette dernière, tailleur de pierre. La stèle indiquera l’entrée de la nouvelle brasserie.   
    Rémi Vignollet et Camille Foulquié ont reçu un cadeau du grand-père de cette dernière, tailleur de pierre. La stèle indiquera l’entrée de la nouvelle brasserie.    Y.F.
  • Entre 60 000 et 70 000 bouteilles (33 cl) sortent de la brasserie du Larzac chaque année.
    Entre 60 000 et 70 000 bouteilles (33 cl) sortent de la brasserie du Larzac chaque année. Y.F.
Publié le

Le brassage a repris après quatre mois d’arrêt pour cause de travaux. Camille Foulquié et Rémi Vignollet ont désormais installé leur outil de production dans de nouveaux locaux, chez eux, à La Blaquière du Larzac.

Changement de décor pour la brasserie du Larzac. En ce début d’année, Camille Foulquié et Rémi Vignollet - le couple qui a repris la marque en avril dernier - viennent d’installer leur outil de production chez eux, à La Blaquière du Larzac, au sein d’une vieille maison caussenarde. Difficile de faire plus authentique. La salle de brassage a pris place dans l’ancien garage de la maison, tandis que la salle de vente est surmontée d’une magnifique voûte caussenarde restaurée et vieille de 500 ans.
« Cet environnement est idéal pour accueillir les visiteurs. Nous sommes maintenant dans des locaux beaucoup plus fonctionnels », se réjouit le couple, qui rêvait, depuis de nombreuses années, de quitter la région toulousaine pour venir vivre auprès de la famille de Rémi (ancien infirmier), sur le Larzac.

Deux nouvelles recettes

Quatre mois ont été nécessaires pour réaliser ces travaux, étape essentielle de leur projet. Cela a eu pour conséquence de stopper la production. Rémi n’a repris le brassage que lundi 28 décembre. « C’était un peu mon cadeau de Noël, sourit le brasseur, qui travaille exclusivement en bio. L’objectif de ce début d’année, c’est de bien réussir les deux nouvelles recettes qui vont arriver. On travaille les étiquettes, le nom et surtout les ingrédients qui seront originaux. On va tout faire avec des artisans et des producteurs du coin pour récupérer les matières premières et créer. »
Les recettes ont évolué petit à petit au fil de la saison 2020. L’IPA, en mai, puis la triple, courant août, ont rejoint les blonde, blanche et ambrée déjà présentes dans la famille. « Nous avions un pack Noël avec ces cinq saveurs. En deux semaines, tout était vendu, n’en revient pas Rémi. Là, on arrive à la fin des stocks et il était temps de reprendre le brassage. » Entre 60 000 et 70 000 bouteilles (33 cl) sortent de la brasserie du Larzac chaque année.
Distribuée dans plusieurs magasins de producteurs de l’Aveyron et même de l’Hérault (Lodève et Clermont-l’Hérault), la bière du Larzac a maintenant ses « aficionados ». « Mon père avait ouvert la brasserie en 2006 », rembobine Rémi, attaché à « créer des émotions » chez sa clientèle. « Dès qu’on a repris, on a retravaillé les recettes, on est passé en bio, avec du floral, un produit plus fruité, avec moins d’amertume. On a également changé le visuel. Les retours sont bons. » Toujours avec l’idée en tête de faire honneur à l’héritage que lui a laissé son père.

L’opportunité de retrouver la terre

Lorsque le père de Rémi Vignollet, Jean-Marc, a annoncé qu’il cherchait à revendre son activité de microbrasserie, le couple, installé à Toulouse, a sauté sur l’occasion. Camille et Rémi ont ainsi emménagé à La Blaquière, le 13 mars, juste avant l’annonce du premier confinement. D’abord installée à la ferme du Pinel, sur le plateau du Larzac, l’activité est désormais, elle également, à La Blaquière. Le couple a déjà revu une partie de la gamme de la brasserie du Larzac, et compte lancer deux nouveaux produits en ce début d’année. Pour donner du caractère à leur production, ils s’inspirent des richesses locales.
Facebook : La brasserie du Larzac ; contact 07 70 99 93 29.

 



 

V.G.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?